Camer.be
Migration irrégulière : 2300 camerounais sont retournés au pays :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Le Jour : H.N.IV
  • mercredi 05 septembre 2018 09:21:00
  • 980

Migration irrégulière : 2300 camerounais sont retournés au pays :: CAMEROON

Ce retour a été rendu possible grâce à l’appui de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM).

L’amphithéâtre Hervé Bourges de l’Ecole Supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (ESSTIC) a servi de cadre ce 31 août 2017 pour la conférence sur le thème : « Migrations irrégulières des sportifs africains : enjeux et défis à partir du Cameroun ». Cette conférence a été organisée par The Muntu Institute (TMI), en partenariat avec le laboratoire Yaounde Mediation and Information Study (YMIS), l’ONG Solution aux Migrations Clandestines (SMIC) et le Centre d’Études et de Recherche en Droit, Économie et Politique du Sport (CERDEPS) et avec le soutien de l’Initiative conjointe UE-OIM (Union européenne au Cameroun - OIM Cameroun) pour la protection et la réintégration des migrants.

Cette conférence a eu pour but de chercher les causes de la migration irrégulière des sportifs africains, mais aussi et surtout la formulation des recommandations qui vont aider à prendre des décisions pour essayer de juguler le phénomène. « Cette conférence se deroule dans le cadre d’un projet financé par l’Union Européenne et mis en oeuvre au Cameroun par l’OIM grâce au soutien du gouvernement camerounais. Dans le cadre de ce projet, nous avons facilité le retour de 2300 camerounais qui se trouvaient en détresse dans d’autres pays. L'information claire et nette. On a facilité leur réinsertion à travers la création d’une activité génératrice de revenue, on est pour l’instant à 800 personnes qui ont déjà reçu le matériel pour démarrer une telle activité.

Ce projet vise aussi à sensibiliser les jeunes sur les risques de la migration irrégulière et à faire une collecte de donnée pour pourvoir soutenir une programmation des activités qui soient basée sur les faits », a précisé Serena Pescatore, chargé de la communication de l’OIM. « Cette conférence est heureuse, parce qu’elle intervient non seulement à l’issue de la coupe du monde qui vient de s’achever, mais aussi en prévision des grands événements sportifs qui arrivent et dans lesquels la plupart des sportifs camerounais et africains sont impliqués.

Il est tout à fait intéressant que le SMIC, l’OIM ait accepté de nous accompagner dans cet événement, et l’ait même initié avec nous parce qu’il faut dire les choses telles quelles sont, c’est la preuve que c’est une question qui intéresse énormément les gens et qu’il faut continuer à penser pour essayer de démêler au maximum l'écheveau des difficultés qui saturent ce domaine-là », a déclaré Parfait Akana, Directeur Exécutive The Muntu Institute.

05sept.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo