Trafic de pangolin : 5 tonnes d’écailles saisies
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Trafic de pangolin : 5 tonnes d’écailles saisies :: CAMEROON

Cargaison prise ce 17 janvier à Bonaberi entre les mains de deux ressortissants chinois actuellement détenus.

«Une saisie record. » L’expression est de René Dongmo, chef de la Brigade des contrôles à la délégation des Forêts et de la Faune du Littoral. 5040 kg d’écailles de pangolin géant, espèce faunique  intégralement  protégée (classe A) par la loi camerounaise, ont été prises au terme d’une opération conjointement menée par le Minfof et l’association Laga (Last Great Apes) – sur la base d’un renseignement. Emballée dans près de 300 cartons, la cargaison était cachée dans une usine produisant des lambris en plastique à Bonabéri et devait prendre la direction du port pour exportation incessamment, selon une source à la délégation du Minfof.

Deux ressortissants chinois, qui étaient en possession de ladite cargaison, ont été interpellés et déférés devant le tribunal de première instance de Bonabéri. « La détention et la circulation de trophées d’animaux protégés sur le territoire national est subordonnée à l’obtention d’un certificat délivré par les autorités en charge de la faune. Les suspects n’avaient pas ce document », indique le chef de la Brigade des contrôles. Il ajoute que conformément à la loi, lesdits suspects encourent une amende de 3 à 10 millions de francs, ainsi qu’une peine de prison allant de 1 à 3 ans.

Les produits saisis sont actuellement gardés dans les futurs locaux de la délégation régionale du Minfof – en cours de finition à Yassa – en attendant la suite de la procédure judiciaire. Au terme de celle-ci, les responsables locaux devraient saisir la hiérarchie, les services centraux, pour la suite à donner .

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo