Camer.be
France - 08 mars 2015 : Le prix du silence ou l´hommage aux femmes victimes de violence conjugale (Vidéo)
FRANCE :: CINEMA
  • copy; camer.be & Sopieprod : Issa-Behalal & Hilaire Sopie
  • samedi 07 mars 2015 13:03:25
  • 6680

France - 08 mars 2015 : Le prix du silence ou l´hommage aux femmes victimes de violence conjugale (Vidéo)

Histoire vraie, vécue dans son adolescence et portée á l´écran, "Le prix du silence", tout premier film de l´actrice et réalisatrice camerounaise Christelle Assomo, était en avant-première le 27 février 2015 à Paris; un film qui évoque les souffrances que subissent les femmes africaines au foyer, mais dont elles n´osent pas en parler en public parce qu´elles ont honte du jugement des autres ou des traditions.

En cette veille de la journée internationale de la femme qui se célèbre demain 08 mars, le Prix du silence vient á point nommé rappeler á la conscience des hommes et des femmes que les violences conjugales sont le cancer dans une relation homme-femme et marquent á jamais la vie des enfants issus de cette relation.

C´est le cas de Christelle Assomo, adolescente hier et adulte devenue actrice et réalisatrice aujourd´hui. Ce sont les yeux pleins de larmes qu´elle s´est exprimée devant le parterre d´invités venus assister á la première projection de son premier film, perdant la voix á chaque fois. Il lui a fallu une dose de courage pour raconter son histoire d´"enfant de femme battue" tandis que sa maman, malheureuse victime et héroine malgré elle, "n´a pas pu venir", dit-elle.

En effet, issue de famille où papa tapait sur maman, Christelle Assomo s'en est inspirée pour réaliser le film "Le prix du silence". " Il m´ a fallu 1 an et demi pour réaliser ce film parce que cela n´a pas été facile", confesse-t-elle. Et pour que cela ne se répète plus, elle invite les femmes à rompre le silence et à dénoncer.

Aux hommes violents, Christelle Assomo leur " demande de se soigner car c´est une maladie que de battre sa femme" mais surtout elle " leur demande de comprendre que la femme est la mère de l´humanité".

A vous les femmes, "Assia" (pardon, ndlr)!

 

© camer.be & Sopieprod : Issa-Behalal & Hilaire Sopie
07mars
Lire aussi dans la rubrique CINEMA
Vidéo