Transition au Mali : "Une vision malienne, par les maliens"
MALI :: POLITIQUE

Transition au Mali : "Une vision malienne, par les maliens"

La rencontre entre Assimi Goita, président de la transition au Mali et Goodluck Jonathan, émissaire de la CEDEAO, aura durée plus de deux heures.

Au sommaire, le chronogramme prévoyant un prolongement de la transition jusqu'à cinq ans, qui ne passe pas auprès de l'organisation régionale.

Pour les autorités maliennes, c'est la voix du peuple qui s'est exprimée.

"Il y avait (aux assises) au moins 85.000 représentants des populations, depuis les communes jusqu’au niveau national. C’est donc la voix du peuple, à travers ces conclusions, que nous avons décidé de faire connaitre non seulement au niveau national mais aussi au niveau international. Cela est d’autant plus important que le Mali a décidé à travers cette refondation de trouver définitivement une vision malienne, par les Maliens, pour le Mali" a expliqué Zeïni Moulaye Haïdara, Président du panel de personnalités de haut niveau pour les consultations nationales.

Pour Abdoulaye Diop, le ministre des Affaires Etrangères, le chronogramme est une base de discussion pour parvenir à une entente.

"Le chronogramme qui est soumis est une base de discussion et que le Mali reste ouvert au dialogue. C’est dans cet esprit que la CEDEAO a dépêché son médiateur pour des discussions avec les plus hautes autorités du Mali."Les dirigeants de la Cédéao qui se réunissent en Sommet ce dimanche, devront décider de la réponse à apporter à un calendrier pouvant s'étendre jusqu'à fin 2026.

Lors d'un précédent sommet le 12 décembre, les dirigeants ouest-africains avaient réclamé la tenue d'élections à la date initialement prévue du 27 février de cette année. Ils avaient maintenu les sanctions infligées à environ 150 personnalités (gel des avoirs financiers, interdiction de voyage au sein de la Cédéao) et leurs familles, et brandi la menace de sanctions "économiques et financières" supplémentaires.

Un document officiel de la Cédéao daté de lundi indique que l'émissaire de l'organisation remettra au président de transition et chef de la junte, le colonel Goïta, un message des chefs d'Etat et de gouvernement. La teneur n'en est pas connue.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo