Fabrice Ondoua gagne son procès contre Ostende
BELGIQUE :: SPORT

BELGIQUE :: Fabrice Ondoua gagne son procès contre Ostende :: BELGIUM

La Fifa vient de rétablir Ondoua dans ses droits. L’international camerounais avait été licencié abusivement par le KV Ostende. Le club belge accusait l’international camerounais d’avoir organisé un lockdown party en pleine période de confinement imposé par les autorités belges. 

Maître Josée Batinde qui défendait le gardien champion d’Afrique 2017 a fait remarquer aux juges du tribunal du football de la Fifa que Fabrice Ondoua a été victime d’un licenciement abusif. 

L’avocat belge spécialisée en droit du sport a également plaidé la double peine dans ce dossier. Elle a indiqué que Ondoua avait déjà été puni d’une amende administrative imposée par l’Etat Belge et que son licenciement par Ostende relevait purement d’une double sanction et devenait dès lors abusif.

Lockdown party

Pour rappel, courant du mois décembre 2020, Ostende avait annoncé la résiliation avec « effet immédiat » du contrat de son gardien de but Fabrice Ondoa. Il était reproché au footballeur camerounais d'avoir organisé une soirée à son domicile au mépris des restrictions liées à la pandémie de coronavirus. C’était dans la nuit de 12 samedi au dimanche 13 décembre 2020. 

Une dizaine de personnes interpellées par la police dans l’appartement de Ondoua avaient écopé d’une amende administrative de 250 euros chacun. « Vu la gravité des faits, nous sommes contraints d'engager la procédure de licenciement à l'encontre de Fabrice Ondoa », avait déclaré le président exécutif du club Gauthier Ganaye.

Tribunal du Football, Chambre de règlement des différends (RDC)

Ondoua avait porté l’affaire devant le tribunal du football de la Fifa, chambre (TAS). Au cours du procès, le KV Ostende a plaidé le « comportement égoïste et irresponsable » de Fabrice Ondoa, expliquant déployer beaucoup d'efforts pour que ses effectifs échappent à toute contamination au coronavirus.

L’avocat de Ondoua a, pour sa part, relevé lors du procès que l’état belge s’était limité à une simple sanction administrative contre Ondoua et ses amis. Elle a ajouté que le licenciement de Ondoua par son club employeur dépassait largement le bon sens et pourrait ainsi constituer une porte ouverte aux clubs qui ont l’intention de se débarrasser de leurs joueurs de le faire très facilement. Le TAS a suivi la défense rétablissant Ondoua dans son droit.  

Cadeau de noël

L'international camerounais, qui aura 26 ans le 24 décembre est désormais sans club. La nouvelle de son procès devrait lui permettre de rebondir sous d’autres cieux.

Grosse indemnité en vue

Fabrice Ondoua percevra une indemnité équivalant au solde de son salaire qu’il aurait dû percevoir entre son licenciement de décembre 2020 et la fin de son contrat qui était prévu jusqu’en juin 20022. Cette somme devraient tournée autour de 400 mille euros selon nos estimations. 

Ostende n'a pas encore fait savoir si les dirigeants du club interjetaient appel contre cette décision.

Lire aussi dans la rubrique SPORT

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo