Crime terroriste à Bali: La lettre de la COMICODI à l'honorable Député Jean Michel Nintcheu
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Crime terroriste à Bali: La lettre de la COMICODI à l'honorable Député Jean Michel Nintcheu :: CAMEROON

Honorable Député de la nation,Cher compatriote et cher frère,

Jamais je n’ai oublié tout ce que tu as fait de si bien, de si brave et de si positif durant les années de braise. Jamais je ne perdrai de vue, cette image d’un jeune particulièrement dur, fougueux, taciturne et volontiers suicidaire pour la cause.

Mais, là, c’était hier, c’était une autre époque, une époque où nous nous battions pratiquement sans direction, et plongés dans des confusions idéologiques et doctrinales ne permettant ni de dégager de réelles stratégies, et plus grave, ne permettant pas d’avoir une compréhension pragmatique à la fois des rapports des forces, et du contexte spécifique de notre pays, pays au destin unique.

Honorable,

Votre réaction aux actes barbares des terroristes assoiffés de sang et noyés dans les effets de la drogue, à Bali, le 23 Août, m’a personnellement interpellé, effrayé et contrarié. Vous avez affirmé « tenir le gouvernement pour responsable », mais pourquoi et comment, par quelle alchimie ? Je crains que porté par des positions et des postures aussi éloignées de la vérité, vous ne soyez devenu par vous-même et en vous-même, une partie du problème, voire un vecteur de désordre.

Comme ce n’est pas la première fois, je voudrais, m’empresser, de solliciter votre permission, pour vous conseiller d’éviter ces flagrances de collusion avec les discours des criminels. En effet dans d’autres pays, elles auraient déjà abouti à la levée pure et simple de votre immunité parlementaire, avec toutes les conséquences politiques et légales. Mais je connais votre intelligence, et je suis assuré de ce que, vous me comprendrez, et que vous vous rangerez dorénavant dans un discours qui balisent les chemins du dialogue et de la responsabilité collective face aux terroristes, pour la paix, pour nos compatriotes en souffrance dans les deux régions, pour notre pays en général, pour la dignité et la respectabilité de votre statut de parlementaire.

Hautes et fraternelles considérations./.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo