UN CAMEROUNAIS CHEZ LE LEADER MONDIAL DE VEHICULES ELECTRIQUES
FRANCE :: ECONOMIE

FRANCE :: UN CAMEROUNAIS CHEZ LE LEADER MONDIAL DE VEHICULES ELECTRIQUES

L’entreprise WAS présentait, mardi dans les Yvelines, son premier prototype 100% électrique.

Un Camerounais chez WAS, leader de véhicules électriques de secours « Le véhicule électrique, c’est tout nouveau. Tout le monde est curieux de savoir si ça rempli vraiment toutes les fonctionnalités que nous avons présentées.

C’est pour cela que nous allons le laisser en essai pendant 14 jours. Au bout de ces 14 jours, nous reviendrons faire un bilan, comme nous l’avons fait dans d’autres villes d’Europe.

Mais nous sommes convaincus que ce véhicule va répondre aux besoins et attentes des Sapeurs pompiers du département des Yvelines et d’île de France ». Léopold Ekédi(lire par ailleurs), conduisait aux côtés de Andréas Ploeger, son patron, la délégation de WAS sur le terrain, mardi dernier, au service départemental d’incendie et de secours des Yvelines(78).

Le but de la mission : « faire une présentation théorique et pratique du nouveau prototype de véhicule électrique de secours, que le leader mondial en la matière vient de mettre sur pied. « 200 km d’autonomie avec un plein » Le véhicule, un 5,5 T Mercedes Benz, a nécessité de deux ans de construction.

Le moteur de 180 Kh a une autonomie de 200 km avec un plein. « Le véhicule a été conçu en respectant toutes les normes actuelles et futures d’innovation technologique et environnementale.

Nous sommes résolument dans une vision futuriste de lutte contre le réchauffement climatique », affirme encore Léopold Ekédi. Et dire que le Cameroun aurait pu bénéficier en avant-première de cette technologie futuriste.

Le ministère de la Santé du Cameroun avait manifesté son intérêt en vue de la CAN 2022 et programmé une rencontre avec les promoteurs de WAS. Malheureusement, l’affaire a capoté.

Les négociateurs camerounais ayant voulu, à la dernière minute, doubler le prix arrêté en premier lieu. Ce qui a eu le don de mettre en courroux la direction de WAS qui a finalement arrêté la suite des opérations.

Léopold Ekédi Camerounais d’origine, est en charge du développement en France et en Afrique, du leader mondial du véhicule électrique de secours et spéciaux.

Que faites-vous chez WAS ?

WAS est une entreprise familiale allemande, leader mondial dans la construction de véhicules électriques de secours médicalisés et certains véhicules spéciaux. J’en assume la direction de développement du marché français, qui est très important, et le développement de toute l’Afrique en dehors de l’Egypte qui est un marché spécial pour nous.

Comment devient-on un des directeurs du leader allemand de véhicules de secours médicalisés et certains véhicules spéciaux quand on est d’origine camerounaise ?

Je suis un produit de la formation camerounaise de base, puisque je suis né à Douala, j’ai effectué mes études primaires à Petit Joss, à Bonanjo, et secondaire au Lycée de New-Bell qui m’a beaucoup apporté ; je suis aussi un produit de formation supérieure allemande où j’ai étudié l’électrotechnique dont je suis ingénieur. Après mes études, j’ai travaillé chez Mercedes, où j’ai eu de nombreux postes de responsabilité, puis j’ai travaillé chez Volvo France et depuis un an j’ai rejoint WAS, leader mondial de véhicules de secours et de certains véhicules spécialisés. 

Quel regard portez-vous sur l’Afrique par rapport au développement des nouvelles technologies, de véhicules électriques de secours médicalisés et spéciaux ? 

L’Afrique, bien que ce ne soit pas ses priorités aujourd’hui, elle commencer à penser à l’avenir, à regarder de près tout ce qui est moins polluant. C’est vrai que nous sommes confrontés à d’autres réalités. Je suis dans le monde automobile, principalement des ambulances. Dans ce domaine, l’Afrique a un pas énorme à faire pour tout ce qui concerne la médecine pré-hospitalière, l’urgence, les ambulances médicalisées…On a un retard dans tout ce qui est infrastructures surtout en zone rurale. Il y a beaucoup de décès encore mère-enfant et la vision de notre entreprise que je porte, c’est d’accompagner les organismes et gouvernements africains, qui le souhaitent, dans le développement de leur médecine d’urgence.

Recueilli à Paris par J.-C. Edjangué 

Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo