J’ai déjà le gros ventre
CAMEROUN :: FRANCAISCAMER

CAMEROUN :: J’ai déjà le gros ventre :: CAMEROON

J’ai grandi avec un physique de mannequin lorsque je fréquentais encore au Secondaire, et même ensuite à l’université. Mais depuis quelques temps je suis malheureusement en train de développer le gros ventre.

Je me suis laissé aller

J’ai grandi avec une sveltesse qui ne m’avait jamais trahi durant toutes mes années du Second cycle, et même ensuite au niveau Supérieur. Mais depuis quelques années je suis sérieusement en train de me laisser aller…
Je ne pratique plus le sport. Je ne surveille plus ma nutrition. Je ne me soucie plus réellement de mon apparence physique. Je ne me déplace plus à pied. J’avais aussi cessé de contrôler mon état de forme à travers un pèse-personne individuel, et voilà que je suis déjà dangereusement en surpoids. Et que j’ai aussi malheureusement commencé à développer le gros ventre.

Auparavant je buvais la bière

J’ai longtemps pensé que mon gros ventre était une conséquence de mes anciennes consommations d’alcool (pendant presque dix ans !). Mais lorsque je consulte certains articles sur internet, les uns me disent que « C’est la bière qui donne le gros ventre », et les autres affirment que « Ce n’est pas la bière qui donne le gros ventre ! »

Que faire alors ?

Surtout qu’il y a aussi des spécialistes qui m’avaient révélé que les sucreries n’étaient pas recommandées pour mon organisme non plus, et que si je fuyais la petite Guinness pour aller me réfugier dans les Top Pamplemousse, eh bien cela n’allait pas forcément améliorer ma situation… Mais je reconnais quand même que je consommais beaucoup d’éthanol à l’époque, et que cela a dû probablement influencer négativement mon métabolisme. Je pense que les alcools ont fait relâcher les tissus vieillissants de mon bas-ventre. Et qu’il ne suffit pas que j’arrête de siffler les bières pour que mon abdomen se reconstitue en tablettes de chocolat.

J’ai malheureusement arrêté le sport

Les gens ont du mal à accepter que j’étais un excellentissime footballeur auparavant (j’exagère à peine). J’évoluais au poste de latéral droit ou en milieu défensif, et j’étais le genre de joueur qu’on appelle aujourd’hui les « travailleurs infatigables »… Tsuip !
J’ai malheureusement arrêté le sport, et je me suis piteusement laissé aller. Je suis devenu tellement paresseux sur les plans athlétique et musculaire, que j’ai même souvent de la peine à pratiquer la simple marche. J’ai aussi cessé avec les pompes et les étirements. Les gens auront beaucoup de mal à accepter que j’étais un excellentissime coureur de fond auparavant, puisque j’ai été champion du test Cooper en Terminale mais c’était une époque où je n’avais pas encore commencé à développer le gros ventre…

J’ai été riche pendant quelques semaines

La richesse peut rapidement devenir un fardeau hein, si on ne sait pas comment s’y prendre. Surtout si elle n’est que passagère comme la mienne, et encore plus si vous n’êtes pas correctement entouré et que vous êtes plutôt mal conseillé (ce qui était manifestement mon cas). Pendant mes périodes d’opulence, je n’avais pas une femme à côté de moi pour me contrôler et pour me rééquilibrer. Je mangeais dans les fast-foods et je me reposais à des heures indues. Je sortais parfois très tard le soir. Je ne me refusais presque rien. J’avais une hygiène de vie des moins hygiéniques, et je ne demandais l’avis de personne puisque quand on a de l’argent on devient systématiquement mégalomane… Je crois même que c’est durant ces semaines-là que j’ai vraiment commencé à développer ma grosse bedaine.

J’aurai dorénavant le gros ventre

Donc moi j’ai grandi avec un physique avantageux de mannequin hein, lorsque je fréquentais au Secondaire et même ensuite à l’université. Mais depuis quelques temps je suis malheureusement en train de développer un gros bidon…

J’ai déjà le gros ventre ! Et pas seulement, puisque j’ai aussi la peau qui devient flasque et surtout des rides qui apparaissent lorsque je me regarde dans le miroir. J’ai déjà le gros ventre ! J’aurai préféré que ce fût mon troisième pied qui prît cette grosseur. Ou alors mes biceps. Ou alors mes fesses. Ou alors mon cerveau pourquoi pas… J’ai déjà le gros ventre comme la majorité des adultes ici au Cameroun, y compris mon meilleur ami Pierre La Paix Ndamè.

Et pourtant quand je fréquentais encore au Cours Préparatoire, j’avais une morphologie des plus gracieuses. J’avais un abdomen parfaitement plat. J’avais un indice de masse corporelle qui était remarquablement équilibré jusqu’à mon Secondaire, et même ensuite après l’université. Mais depuis quelques mois je suis sérieusement en train de développer une dangereuse obésité.

Lire aussi dans la rubrique FRANCAISCAMER

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo