Le nouveau bâtiment de UCAC-ICAM inauguré à Yassa
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Le nouveau bâtiment de UCAC-ICAM inauguré à Yassa :: CAMEROON

Ce jeudi 10 juin 2021 a été inauguré le nouveau bijou de l'UCAC-ICAM sous le regard de multiples personnalités avec la bénédiction de l'archevêque métropolitain de la ville de Douala. Effectivement, l'archevêque Samuel Kleda, archevêque métropolitain de Douala a apporté un touche divine en pour bénir ce nouveau bijou architectural inauguré à yassa dans le 3e arrondissement de Douala. 

C'est dans une ambiance festive que le nouvel amphithéâtre de l'institut UCAC-ICAM a été inauguré. Pendant son discours, l'archevêque métropolitain a rappelé et noté que l'importance de ce nouveau bâtiment. Pour lui, le nouveau bâtiment R+3 érigé sur une superficie de 1400m² vise à offrir aux étudiants une formation de qualité. Selon Monseigneur Kleda,  le bâtiment permettra de renforcer l'offre de formation des ingénieurs et techniciens pour répondre aux besoins de l'environnement. Pour l'archevêque, « C'est pour avoir des ingénieurs de qualité »Et  « Dans cette offre de formation, il y a la  formation spirituelle que les jeunes doivent recevoir. Ils doivent s'inspirer des enseignements de Jésus-Christ.>>> .

Pour  Mgr Jean Mbarga, Grand Chancelier de l'université catholique d'Afrique centrale (Ucac). <<Nous sommes dans une dynamique qui s'étend dans cet institut Ucac-Icam de Douala. En 2013, nous étions là déjà pour lancer de nouveaux bâtiments qui ont permis la formation de plusieurs centaines d'ingénieurs. Et ce nouveau bâtiment est une réponse à de nombreuses attentes et demandes qui viennent de la part des pays de la sous-région. Ici à Douala, il est question de travailler sur la pointe de la technologie, dans l'innovation et pour que nous soyons capables de nous arrimer aux évolutions qui se font dans les pays occidentaux et en Asie »,

Même si situé dans un environnement exposé à l'insécurité, le maire de la commune d'arrondissement de Douala 3e promet de tout mettre en œuvre pour l'arrangement des voies routières menant à l'Etablissement. Celle ci n'etant pas bitumées. Le maire Roger Mbassa Ndine compte également tout mettre en œuvre pour assurer la sécurité autour de cette école, qui formera les meilleurs ingénieurs du pays. 

Entre-temps, L'Institut formant dans les six pays de la sous région Afrique centrale continueront d'acquerir progressivement des équipements. Ceci dans le but de réserver une formation de qualité aux étudiants et futurs étudiants de l'Institut. 

À celà,Mathieu Gobin, directeur général délégué du groupe Icam coordination Afrique  nous apprend que : « On a voulu un espace innovant avec au premier étage, le coworking. C'est un tout petit peu à la mode. Ce grand plateau où les jeunes peuvent venir travailler en mode projet par équipe, avec un espace totalement modulable et bien connecté au Wifi et bien sûr un étage de laboratoire.»

Donc, situé dans un secteur très isolé de la capitale économique, malgré les différents problèmes auxquels l'Institut fait face comme les routes non bitumées et l'insécurité, Dieu restera au centre de toute la formation dans l'Institut. Comme l'a dit Monseigneur Samuel Kleda jeudi dernier, « Dans cette offre de formation, il y a la  formation spirituelle que les jeunes doivent recevoir. Ils doivent s'inspirer des enseignements de Jésus-Christ.>>

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo