LA ROUE TOURNE.
CAMEROUN :: POINT DE VUE

CAMEROUN :: LA ROUE TOURNE. :: CAMEROON

En 1997, Edgard Alain Mebe Ngo’o est le préfet du Mfoundi (le département de Yaoundé), il établit un cordon sanitaire autour de Titus Edzoa, qui vient de démissionner du gouvernement pour se présenter à la présidentielle.

En clair il poste des hommes armés autour de la résidence de Titi Edzoa pour empêcher quiconque d'entrer ou de sortir de la maison. Quelques années plus tard il délégué général à la sûreté nationale, il organise l'arrestation de ses rivaux politiques. Pour la première fois dans l'histoire du Cameroun des journalistes sont invités à filmer l'arrestation d'ex-ministres.

Les années passent et Edgard Alain Mebe Ngo’o devient tout puissant. Un beau jour le ciel lui tombe sur la tête : des centaines de policiers, militaires, gendarmes, militaires et Commandos encerclent sa maison empêchant quiconque d'y entrer ou d'en sortir. Après un mois de ce régime d'assignation à résidence, la près est invitée et motivée, disent certains, à filmer son arrestation et son embastillement.

L'ex favori devient subitement défenseur des droits de l’homme. À la barre du tribunal criminel spécial il proteste violement contre l'encerclement de sa maison en dehors de tout cadre légal et son arrestation spectaculaire. En plaidant pour la présomption d'innocence, l'ancien seigneur de la République avait oublié que la ROUE TOURNE.

Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo