Ode pour le cardinal Tumi, grâce pour le Pr Mendo Ze
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Ode pour le cardinal Tumi, grâce pour le Pr Mendo Ze :: CAMEROON

Les cérémonies du retour au père du cardinal Tumi ont commencé à Douala. Avec 4 messes à la cathédrale SS Pierre et Paul de Bonadibong. Le Pr Gervais Mendo Ze quant à lui retourne à la terre d’Akong-Sangmelima le 24 avril. Apres une messe pontificale à la cathédrale Notre Dame de Yaoundé. Deux sujets phare de la presse ce jour.

Cameroon Tribune, le quotidien à capitaux publics ouvre avec un dossier sur le Cardinal Christian Tumi. Par le titre «Le temps des adieux». Les obsèques de l’archevêque émérite de Douala décédé le 3 avril dernier, ont lieu ce jour à Douala, en présence du Premier ministre, Joseph Dion Ngute, représentant du chef de l’Etat. La levée de corps de l’illustre disparu a eu lieu hier.

Pour le quotidien La Nouvelle Expression, il s’agit de la Fin de parcours, «Le dernier voyage du Cardinal». Après la levée de corps hier, c’est ce mardi que sera inhumé Christian Tumi, l’archevêque émérite de Douala, en la cathédrale Saints apôtres Pierre et Paul de Bonadibong.

Emergence parle de «Les adieux au Cardinal Christian Tumi». Le corps de l’archevêque métropolitain émérite de Douala a été exposé à la Cathédrale Saints Pierre et Paul de Douala avant son inhumation. Mutations titre «Concert d’hommages à Tumi» pour un «Dernier voyage du Cardinal Tumi» (L’Essentiel)

Déjà, Politics Hebdo inscrit la Canonisation de Tumi pour « le miracle inachevé de Dieu au Cameroun». La religion et la politique sont des ‘’sphères de valeurs ‘’ou des ‘’ordres de vie ‘’. Mort à l’âge de 91 ans pendant le Triduum Pascal. Le premier Cardinal camerounais, aurait pu s’il avait souhaité être Président du Cameroun comme le prêtre catholique Jean Bertrand en Haïti. Leurs démarches s’inscrivaient dans la théologie de la libération avec un accent marqué sur la Justice sociale.

Autre lieu, autre obsèques, autre personnalité. Le Pr Gervais Mendo Ze, ancien Directeur General de la CRTV, ancien ministre de la république, incarcéré à la prison de Yaoundé Kondengui dans le cadre de la campagne d’assainissement des mœurs publiques. Son décès à l’hôpital central de Yaoundé a soulevé un tôlé au sein de la population.

Son procès en cours en justice a connu un rebondissement au moment ou sa famille prépare ses obsèques. Le quotidien Le Messager parle de « Grace à titre posthume » pour le professeur. Cependant que le journal Kalara estime qu’il s’agit d’une curiosité à la justice «La Cour suprême tient une audience sur le cas Mendo Ze». La haute Juridiction a décidé enfin d’examiner l’affaire concernant l’ancien Directeur général de la Cameroon Radio Télévision au moment où sa famille organise ses obsèques. Les raisons de l’exhumation d’un recours formulé depuis 2019.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo