La Zambie entre le marteau des bailleurs et l’enclume de la Chine, négocie un soutien du FMI
ZAMBIE :: ECONOMIE

La Zambie entre le marteau des bailleurs et l’enclume de la Chine, négocie un soutien du FMI :: ZAMBIA

Au bord d'une crise financière et économique aiguë, la Zambie, dont le tissu productif est fragile, a plongé avec la crise sanitaire. Elle négocie une aide financière auprès du Fonds monétaire international pour alléger le remboursement de sa dette, ouvrant la voie aux autres pays pauvres du continent.

Classé en fin 2020 premiers pays africain en défaut de paiement depuis le début de la pandémie de Covid-19, riche en ressources naturelles et deuxième producteur de cuivre d'Afrique, la Zambie a souffert de la baisse continue du cours des matières premières, avec l'arrêt brutal de l'économie mondiale lié à la pandémie.

En novembre, le pays n'a pas pu verser 33,7 millions d'euros d'intérêts sur une dette libellée en euros. Fin janvier, nouvelle échéance manquée de 46,2 millions d'euros sur un autre emprunt obligataire.

Avec un endettement excessif auprès de la Chine, la Zambie, a aujourd'hui une dette extérieure exponentielle estimée à 10 milliards d'euros, dont la moitié auprès de créanciers privés. Un accord avec l'institution de Bretton Woods pourrait aboutir à un prêt à taux zéro ou très faible pour rembourser la dette, assorti d'un soutien technique pour des réformes économiques. Mais selon les administrateurs de Washington, le gouvernement zambien devra assainir son économie  pour obtenir un tel accord.

Le FMI exige de la Zambie, la transparente sur sa dette et lui recommande de mettre en place des mesures d’austérités. Bien évidemment, impactra les couches sociales à cours et moyen terme. Le FMI demande également au pays de procéder à l'annulation de projets de construction, de baisser les dépenses ... "Des mesures sont prises pour réduire la dette du pays", a assuré la semaine dernière le gouverneur de la Banque centrale zambienne, Christopher Mvunga.

Outre les négociations engagées avec le fond, la Zambie a aussi officiellement demandé la restructuration de sa dette auprès du G20. En pleine crise sanitaire, les vingt pays les plus riches de la planète, dont la Chine, se sont accordés dans des conditions encore pas bien élucidées la restructuration des dettes de certains pays ,dans le but de  permettre aux économies les plus fragiles de renégocier leur dette auprès des bailleurs. 

Les prochaines assemblées du printemps du FMI et de la Banque Mondiales seront consacrées à l'allègement partiel ou total des dettes des pays en difficulté économique. La Zambie qui accuse des retards de paiement vis-à-vis de ses créanciers espère remplir dans les meilleurs délais les conditions pour bénéficier d'un regard spécial du fonds.

La restructuration de la dette des pays africains en défaut de paiement à l'instar de la Zambie du Congo Brazza ne résoudra pas réellement le problème si ces pays susmentionnés continuent de bénéficier des largesses d'endettement auprès du créancier chinois. On se retrouverait dans une phase de remplissage du tonneau des Danaïdes.

Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo