Vient de paraître: L’UNION MBIDA-MOUMIE-OUANDIE EN 1959 CONTRE A. AHIDJO DE NEW-YORK A CONAKRY
CAMEROUN :: LIVRES

CAMEROUN :: Vient de paraître: L’UNION MBIDA-MOUMIE-OUANDIE EN 1959 CONTRE A. AHIDJO DE NEW-YORK A CONAKRY :: CAMEROON

Au lendemain du débat de l’Assemblée générale de l’ONU sur l’indépendance du Cameroun au mois de mars 1959 qui avait abouti à l’entérinement  de la date du 1er janvier 1960 pour la proclamation de celle-ci préconisée par l’Assemblée législative du Cameroun, ALCAM, à travers sa célèbre résolution du 24 octobre 1958, le paysage politique national avait radicalement changé. Il avait totalement été recomposé, et avait abouti à la toute première union de l’opposition de l’histoire de notre pays. Celle-ci sera une coalition inattendue entre des ennemis politiques d’ hier, notamment Mbida André-Marie d’un côté, et Moumié Félix et Ouandié Ernest de l’autre. Cette union cependant ne durera pas longtemps, elle s’estompera avec la proclamation de l’indépendance le 1er janvier 1960. Une autre union verra aussitôt le jour dès le mois de mars 1960, dans la continuité de cette toute première.

Chapitre II :Débat général sur le Cameroun à l’ONU en 1959 : naissance du regroupement de l’opposition

Pour conclure le dossier de l’indépendance du Cameroun, les Nations-Unies ont organisé une session spéciale de l’Assemblée générale destinée à regrouper tous les protagonistes de celui-ci, de la fin du mois de février au début du mois de mars 1959. Tout le monde qui désirait y participer, y avait été convié. S’étaient en conséquence rendus à New-York :     

1/- du Cameroun sous administration française :

Joseph Amougou (CGT-Force ouvrière) ; Gaston Kingué Jong (MANC) ; Paul Monthé (Conseiller Economique) ; Charles Elle Mboutou (Union Sociale Camerounaise) ; Ngaba Ndzana (député dissident du PDC) ; Moussa Yaya (UC) ; Tchoumba Ngouankeu Isaac (Bureau National Camerounais de la Conférence des Peuples Africains) ; Bebey Eyidi (Comité pour le Regroupement des Forces Nationalistes) ; Madame Marthe Moumié (UDEFEC) ; Félix Moumié (UPC) ; une vingtaine d’associations

traditionnelles.

2/- Du Cameroun sous administration britannique:Emmanuel Endeley

(Cameroon People National Convention), Mallam Abdullahi (ministre pour les affaires du Nord Cameroun) John Ngu Foncha (KNDP) ;  Anomah Ngu (UNEC) ; Ndeh Ntumazah (One Kamerun) ; etc.

 C’est à la faveur de cette session spéciale de l’Assemblée générale des Nations-Unies que l’opposition camerounaise se regroupera pour la première fois de l’histoire du Cameroun. Mbida, Moumié, Ouandié, Soppo Priso, Eyidi Bebey, et bien d’autres, s’y retrouveront et comprendront pour la première fois, la nécessité de mutualiser leurs forces

A – Le débat général sur le Cameroun à New-York fin février début mars 1959

Le débat est ouvert le vendredi 20 février 1959. Ahmadou Ahidjo quitte Yaoundé le 17 février, via Garoua, en compagnie de Daniel Kémajou, président de l’Assemblée Nationale, Talba Malla, Njoya Arou-na, Behle Gaston. Il arrive à New York, le 20 février à 8 h 35.

Le débat prend rapidement la forme d’une con-frontation UPC-gouvernement de Yaoundé. Par ricochet, il se transforme aussitôt en une confrontation Est-Ouest classique de cette période de guerre froide  entre les deux blocs antagoniques. Les pays de l’Est soutiennent le point de vue de l’UPC, tout comme les pays du groupe afro-asiatique, tandis que ceux de l’Ouest, avec en tête la France et les Etats-Unis, quant à eux soutiennent celui du gouvernement camerounais.

B – Regroupement de Mbida-Moumié-Ouandié  sur le thème de nouvelles élections avant l’indépendance

En face du gouvernement Ahidjo, l’opposition fait bloc sur le thème de l’organisation d’un nouveau scrutin avant la proclamation de l’indépendance le 1er janvier 1960. L’UPC en est la tête de file.  Mbida, Moumié, Ouandié, Soppo Priso, Eyidi Bebey, ne font plus qu’un face à Ahmadou Ahidjo. Ils réclament l’organisation de nouvelles élections avant l’indépendance, et en conséquence, l’annulation du scrutin du 23 décembre 1956.

     L’argumentation est la suivante :

1/- le scrutin du 23 décembre 1956 s’est tenu sans la participation de la première force politique du pays, l’UPC, en conséquence, les résultats qui en sont issus ne sauraient être représentatifs de l’opinion des Camerounais dans leur globalité, ils ne le sont que pour une fraction de ceux-ci, celle favorable aux thèses françaises ;

(…)

Avant-propos

Chapitre I :

La situation politique nationale en 1959

A – La résolution de l’ALCAM préconisant l’indépendance le 1er 

        janvier 1960

B – La fin du maquis en Sanaga-Maritime

C – La poursuite du maquis dans le Wouri, le Nkam, le Mungo et l’ouest

Chapitre II :

Débat général sur le Cameroun à l’ONU en 1959 : naissance du regroupement de l’opposition

A – Le débat général sur le Cameroun à New-York fin février début mars 1959

B – Regroupement de Mbida-Moumié-Ouandié  sur le thème de nouvelles élections avant l’indépendance

C – Regroupement de Mbida-Moumié-Ouandié sur la question de l’amnistie générale

Chapitre III :

Ahmadou Ahidjo : cible nouvelle de l’opposition après le débat général sur le Cameroun à l’ONU

A – La fin de l’ONU comme parrain et tribunal

B – Le gouvernement Ahidjo : cible nouvelle  de Mbida-Moumié-Ouandié-Soppo-Eyidi Bebey

C – Mbida-Moumié-Ouandié-Soppo-Eyidi Bebey pour le départ des troupes françaises

Chapitre IV :

Mbida, Moumié, Ouandié : une table-ronde pour la paix

A – Projet d’une « table ronde » pour la paix au Cameroun

B – La faisabilité d’une « table  ronde »

C – Le projet de « gouvernement  de salut public »

……………………….

Pour acquérir le livre, cliquer sur ce lien :

https://www.amazon.fr/Lunion-Moumi%C3%A9-Ouandi%C3%A9-New-York-Conakry/dp/B08TTGWQH8/ref=sr_1_15?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&dchild=1&keywords=Enoh+Meyomesse&qid=1611735913&sr=8-15 

Pour découvrir d’autres livres d’Enoh Meyomesse, cliquer sur ce lien :

https://www.amazon.fr/s?k=Enoh+Meyomesse&__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&qid=1611735913&ref=sr_pg_1 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire aussi dans la rubrique LIVRES

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo