Me Gelis Djapom "La Panthère Sportive du Nde Nzuimantho Sa monte en puissance"
CAMEROUN :: SOCIETE

Cameroun :: Me Gelis Djapom "La Panthère Sportive Du Nde Nzuimantho Sa Monte En Puissance" :: Cameroon

Président du conseil d’administration de la Panthère Sportive du Nde Nzuimantho, Me Gelis Djapom dresse le bilan de son équipe à la veille du lancement de la phase retour du championnat professionnel de football Mtn Élite Two. Il envisage une montée en élite one et de jouer la finale de la coupe du Cameroun de football. 

Monsieur le Président du Conseil d’administration de la Panthère Sportive du Nde Nzuimantho Sa, quelle est votre analyse suite à la victoire de votre équipe face à Eding Sports de la Lekie lors de la dernier journée de la phase allée du championnat professionnel de football du Cameroun, Mtn Élite Two, poule B?

Naturellement, je suis habité par un sentiment de joie et de satisfaction. On a essayé de donner le meilleur de nous même. Par ce qu'on jouait contre le champion de notre poule , et depuis le début de ce championnat, il n'a perdu aucun match, il fallait se donner à fond. Donc, ce match d'hier  a permis de jauger la valeur réelle de la Panthère sportive Nzuimantho SA, comme vous êtes sans l'ignorer , on a commencé ce championnat avec du retard en ce qui concerne les entraînements. Il a donc fallu que la Fédération Camerounaise de Football ( NDLR: Facafoot), nous réintégre administrativement et cela s'est faite deux semaines avant le début de ce championnat. 
Dans ce contexte, le début ne devait être que très très difficile.

Dans la foulée,on a procédé à des recrutements qui n’étaient pas une chose aisée. Nous nous sommes battus pour le faire ainsi.
Deuxième étape,il fallait avoir des licences , ce qui était le plus dure. On a bataillé et pour le premier match à Limbe,  nous n'avons eu que 12 licences et ces 12 étaient des joueurs qui venaient de la régionale, donc ils n’avaient pas d’expérience en ce qui concerne le championnat professionnel MTN élite two.  On s'est battu comme on a pu avec 11 joueurs de champ. Celui qui était au banc de touche était un gardien. Les joueurs avaient un problème physique,c'est normal, on joue contre une équipe qui exerce depuis des années et a connu une préparation physique depuis près de 5 mois. Certaines équipes de ce championnat cumulent, à ce jour, six mois d’entraînements. Et nous qui n'avons engagé que deux semaines de préparation, les gars n'avaient quelques jours de jeu dans les jambes, ils  se sont battus comme ils ont pu. Parce que  physiquement, c'était très pénible.Et le but qu'on a encaissé, était un but de fatigue.
Pour ce qui est du deuxième match, qui s'est engagé à Bagangté contre Léopard de Douala, entre  temps, d'autres licences sont sorties et c'est ça le véritable handicap, les gars ont pu tenir pour avoir un score d'un but à zéro.
Alors , le troisième match, les mêmes problèmes persistaient, surtout physiques contre  Feutcheu Fc de Djiko à Bandjoun qui est une équipe qui joue depuis longtemps, je crois en ligue1 aussi. Donc ,c'est une vieille équipe,qui s’est préparée depuis fort longtemps et malgré ça les joueurs ont développé un football harmonieux au point où on se croyait à un match de première division et le problème physique s'est toujours posé,les gars physiquement n'ont pas tenu et il y’a eu un problème de gardien de but qui, je ne comprends pas jusqu'à présent, et je me pose cette question : comment un gardien de son niveau puisse aller chercher le ballon, il y'a trois joueurs à la défense, il sort et puis l'attaquant a marqué et le but est entré? Nous avons joué contre Dragon de Yaoundé , on a eu des difficultés. En dehors des problèmes physiques que mes joueurs avaient, il y'avaient des soucis extra-sportifs, le maire de la commune de Bagangté a fermé le stade et on constate cela le matin quant on a voulu s'entraîner. C'est quant on délocalise les entraînements dans un stade au hasard qu'il ouvre et que d'autres équipes de la ville aillent s'entraîner en mettant la main dans le sac. La raison  pour ce maire, c’est qu'il y'a eu insécurité. Mais on ne parle que d'insécurité et protection du stade lorsque c’est panthère qui vient s'entraîner. Avec cette manipulation, cela a joué sur la psychologie de mes joueurs , et naturellement , le maire  avait l'objectif de nous déstabiliser et on perdu malheureusement contre Dragon deYaounde après qu'on ait refusé un but limpide. Parceque si notre but avait été accepté je pense que malgré le sabotage orchestré par les autres, le match aurait eu une autre configuration.
Après le match de Bamenda , soldé par notre deuxième victoire de la saison, on a reboosté les gars, et ils ont sorti un match formidable. Jude était très performant , il a marqué deux buts, c'est un excellent avant-centre . Et pour Jude, je crois que s'il continue comme cela , il va sortir meilleur buteur du championnat parcequ'il marque à tout les matchs et c'est formidable, c'est un leader et il pourra beaucoup apprendre à Onguene qui joue à ses  côtés.
Après , nous sommes aller à Yaoundé joué contre Fap, Forces armées et police, cérise  sur le gâteau, les gars ont fait un match formidable , malheureusement les problèmes physiques nous ont rattrapé et on a fait 2but à 1 et je n'ai pas compris comment les choses se sont passées et à moins six minutes pour la fin du match Fap a égalisé et le score est venu à 2/2  et c'est comme cela qu'on fait nul. Et pour nous, le nul était une défaite parceque nous avons mené le match de bout en bout, physiquement , tactiquement et qu'on revienne  nous rattraper au score , ça nous a vraiment dérangé, mais rassurez vous le coach a pris les choses en main, il y'a eu une séance de travail et des objectifs ont été fixés et de toute façon, le match contre “Eding ” qui était le tournant parcequ'il fallait talonner les équipes de tête .Donc , ici à Bagangté contre Eding qui est d'ailleurs la première de notre poule, il fallait cravacher dure pour montrer de quoi nous sommes capables et ça s'est bien passé, on a mené 2/0 en première mi-temps, et en deuxième mi-temps l'avant-centre a râté un but mais c'est tant mieux puisqu’il a réalisé le plus dur et il faut dire que  Jude c’est  un garçon très brave. Et puis le même problème est revenu, la gestion de fin de match, on a pas pu gérer. Ou peut être alors le défenseur central renvoit mal les ballons, et les autres qui étaient là, personne n'était près. Un constat personnel et je voudrais attirer l’attention du coach par rapport à cela, les joueurs sont distraits, parcequ'il y’a eu des occasions de buts manqués. L'avant-centre doit être prêt à tout moment.

Si les joueurs ont un problème de concentration est-ce-que s'est pas lié à l'environnement interne et même externe, au-delà de celui externe qui est assez hostile, puisqu'on parle des problèmes de la mairie…est ce que même celui interne n'est pas affecté pas ces facteurs conflictogénes?

Oui , ça c’est  vrai. On ne peut pas ignorer toutes ces situations, si déjà il y'a des gens qui s'arrangent à déstabiliser, à tuer psychologiquement le moral des joueurs qui naturellement sont affectés. En interne, j'ai eu vent du fait des joueurs qui sont rentrés en mi-temps contre Fap et s'est à peine s'ils ont voulu jouer . Ils n'étaient pas contents, on ne sait pour qu'elle raison parce que,  c'est un point très important. On doit vraiment travailler, les joueurs doivent comprendre qu'il y'a pas de titre foncier, il y'a pas de titulaire dans mon équipe, si tu n'entres pas dans le choix tactique du coach tu dois respecter son choix et si tu es appelé à jouer, tu dois te battre comme il se doit.

Il y'a t-il pas un problème de prime chez la Panthère, prime de signature, prime de match, prime d'entraînement, est-ce-qu'il y'a pas les ariérés ?

Je ne saurais le dire, mais toujours est-il qu'on a démarré ce championnat pas comme les autres, surtout en deux semaines, il fallait signer, il fallait chercher les joueurs qu'on allait recruter, donc trouver des stratégies pour pouvoir gérer les situations. Concernant les primes, cela se payent, il y'a aucun problème et ont met tout sur pied pour satisfaire les joueurs. En témoigne, les hôtels où ils dorment,les préparations de matchs et la qualité de nourritures qu'ils mangent.
Les primes d'entraînements sont payées rapidement et les primes de matchs à chaque fois , on double, c'est-à-dire qu'il y'a des motivations supplémentaires, un but s'est 100 000 Fcfa(vent  mille francs par exemple), donc les primes, c'est un faux problème.

Est ce que à dire les administrateurs n'ont pas encore fourni suffisamment de moyens pour faire tourner l'équipe ?

Le conseil d'administration s'est déjà réuni, et des résolutions ont été prises pour remédier à certaines situations et ça ne sauraient tarder. Depuis un bout de temps , les choses se passent très bien, la preuve, le match contre Eding, si les gars n'avaient pas été satisfaits, surtout en terme de revendications,je ne crois pas qu'il y'aurait eu le rendu que nous avons tous observés samedi au stade, il faudrait donc que les intrigues cessent. Parceque souvenez-vous,il y'a un conflit entre la Panthère SAS et la Panthère originelle, et nous voulons juste remobiliser nos joueurs et de dire à ces derniers qui sont venus que c'est leur métier,leur gagne pain et chacun doit mettre du sien pour pouvoir être à la hauteur de la confiance qui a été mise en lui.
Les objectifs fixés sont toujours les mêmes, monter en première division, jouer la coupe du Cameroun, et on constate qu'au fur et à mesure des matchs, Panthère monte en puissance, la preuve,  le champion de poule qui s'entraîne depuis s'est incliné face à Panthère qui s'entraîne depuis seulement 45jours.

À l'entame de votre mandature, vous  avez lancé un appel à la réconciliation, à la mobilisation de tous les fils du Ndé autour de la Panthère Sportif du Ndé  Nzuimantho Sa , quel est le bilan de cette mobilisation ou de cette réconciliation ?

Tout viendra seul, pendant 6 ans il y'a eu cette fracture, ce n'est pas en un mois qu'on peut rassembler tout le monde autour de cette équipe. Les querelles subsistent, mais on se bat. Mais la population est sur la voie de comprendre qu'en réalité , on a intérêt à soutenir l'équipe de son département et être au-dessus des guerres intestines, on doit rester sportifs, et laisser ceux qui livrent notre combat faire ce qui est nécessaire.
Voilà donc un département qui depuis 6 ans n’a reçu aucun championnat, c’est  anormal. C'est donc l'occasion ici d'avoir une animation culturelle, un impact économique. On ne peut donc empêchr à une ville de recevoir un championnat sous des prétextes fallacieux. J'appelle à la réconciliation des uns et autres,nous sommes tous du Ndé et donc  chacun doit mettre la main à la patte pour que cette équipe réussisse. Ce qui compte pour nous , c'est Panthère, le reste n'est que détails. Les langues se délient, les gens commencent à comprendre.

On a vu une évolution graduelle . D’abord,  le match s'est joué à huis clos, puis après autorisé avec 200 spectateurs, en tant que juriste qu'elles sont les perspectives par rapport au stade municipal de Bagangté ?

Les raisons évoquées  pour justifier la fermeture du stade évoluent également. Parceque d'abord , c'est pour protéger le matériel qui se trouve au stade, on a apporté des éléments de contradictions, après on change de fusil de l'épaule et on a mis  en exergue la dangerosité de la tribune et autre et qu'il faille donc protéger les spectateurs, mais cet argument ne tient par la route, puisque dans ce même stade celui qui ordonne la fermeture a reçu l'ambassade de France lors du tournoi de “ruby” .  Et il dirige une équipe de cette discipline. A ce moment , on a pas parlé de sécurité de la population, il ne faudrait donc pas que ce soit une comédie. Le stade de Bagangté sera ouvert parceque je suis en train de faire des démarches au niveau de la Fecafoot afin la convention qui été signée avec la société qui devrait réhabiliter le stade, soit revue. 
La Fecafoot a homologué le stade, et un il y'a une différence entre stade communal et stade secondaire.

La Fecafoot est descendue sur le terrain et on inspecté et décidé qui les matchs MTN élite two peuvent se jouer à Bagangté. Ensuite, la demande introduite auprès de la coordonatrice stade a été reçu favorablement et le Maire s'est donc vu contraint à se calmer. Parceque personne n'est d'accord avec ce qu'il fait, parcequ'il n'a pas qualité pour empêcher aux joueurs de la Panthère de s'y entraîner, parce que c’est un stade communal, côté gestion, le maire a un rôle résiduel.
Le réel problème est la tribune A parcequ'elle risque et pendant les matchs on y installe des tentes où les gens s'installent en contre bas de cette tribune, pour éviter qu'ils ne montent là.
Si la Fecafoot nous donne l'autorisation de refaire les tribunes à nos frais pour que le 12eme joueur qui est le spectateur puisse prendre part, et qu'on évite de prendre par exemple la tribune A pour une épée de Damoclès pour les empêchés d'y entrer

Vu cette réaction du Maire au premier degré apparemment, puisque vu le dispositif sécuritaire qui était au stade, on a l'impression que l'administration qui détient le renseignement redoute plutôt un affrontement entre divers camps lors des matchs de la Panthère?

Non, c'est ce qu'on veut mettre en avant. Les populations du Ndé ne sont pas des gens sauvages. Mais on veut les ensauvagés. Le rapport monté et montré à la Fecafoot et qui accusait les spectateurs du désordre lors du match Léopard/Panthère, a été tronqué. On voit donc jusqu'où ils sont capables d'aller. Il faudrait donc qu'une enquête soit ouverte dans ce sens pour une transparence dans les rapports du commissaire de match ce jour. Nous ne voulons donc pas , qu'il y ait des interférences politiques dans le sport au Cameroun, plus précisément dans le Ndé.Nous sommes focus sur nos objectifs. Le championnat professionnel de football mtn élite two reprend le mardi 5 décembre prochain. Notre ambition est de rentrer dans le top 4 de notre poule à partir de ce match. Nous sommes déterminés à monter en élite One et de jouer la finale de la coupe du Cameroun de football.

Transcription Elsina Mamba

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

canal de vie

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo


L'actualité en vidéo