World news CAMEROUN :: Lady Ponce - Coco Argenté : Crêpage de chignon au tribunal :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
World news CAMEROUN :: Lady Ponce - Coco Argenté : Crêpage de chignon au tribunal :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
 
CAMEROUN :: MUSIQUE
  • Repères : Fabrice BELOKO
  • vendredi 07 août 2020 00:54:00
  • 5451

World news CAMEROUN :: Lady Ponce - Coco Argenté : Crêpage de chignon au tribunal :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU

Coco Argenté est appelée à comparaître à citation directe au tribunal de première instance de Yaoundé le 27 août 2020. Une plainte de Lady Ponce qui fait suite à une publication de l’accusée le 27 juillet dernier sur sa page Facebook.

Le torchon brule entre Lady Ponce et Coco Argenté. Le mercredi 5 août 2020, Adèle Rufine Ngono, aka Lady Ponce porte plainte à sa consœur Coco Argenté devant le tribunal de première instance de Yaoundé. L’accusée va répondre des faits de diffamation, le 27 août prochain. La citation directe fait suite à une publication de Coco Argenté faite dans la nuit du 24 au 25 juillet.

Un post qui incrimine la diva du bikutsi et la taxe d’hypocrite, de méchante mais surtout de femme aux cuisses hospitalières.

« Poncefack, il est temps que toi et tes vampires arrêtez de détruire les autres artistes pour ta gloire. Quand c’est trop, c’est laid. Un anniversaire, c’est la reconnaissance, demander pardon à Dieu pour le mal que tu as fait aux gens. Tes fans sont plus sauvages que les miens ? Stop it !!! Demande à Dieu pardon, faut qu’il te pardonne pour le mal, l’injustice, la complicité du boycott à notre égard. Le pouvoir ce n’est pas le sexe, ce n’est pas la relation », écrit Coco Argenté, alors que Lady Ponce célébrait son 37ème anniversaire.

Le différend entre ces artistes musiciennes, remonte au projet bikutsi wake-up. Un concept initié par Coco argenté, qui souhaitait s’unir à Mani Bela, Majoie Ayi et Lady Ponce pour relever le niveau du bikutsi à l’échelle internationale. Cette dernière va décliner la proposition. La pilule sera dure à avaler pour l’initiatrice du projet.

« J’ai demandé à mes consœurs, je souhaitais que nous travaillions ensemble. Celle qui était d’accord avec mon idée ont accepté. Celle qui a refusé devait le faire dans un cadre restreint, pas en mondovision », indique l’auteure du titre à succès le « Crayon de Dieu », dans un Live Facebook effectué le 24 mai 2020. Un ressentiment que Corine va garder jusqu’au jour où Lady Ponce célèbre son anniversaire.

Outre ce différend survenu dans l’univers musical, il faut noter qu’entre Mani Bella et Lady Ponce, le climat est également tendu depuis belle lurette. Les deux amazones du bikutsi se livrent à une guerre ouverte sur plusieurs épisodes, par réseaux sociaux interposés. Le 27 juillet dernier, dans un élan d’arrogance sur sa page Facebook, Mani Bella fustige sa collègue : « Je fermerai ma bouche, je ferai une révérence publique à celle qui nous ramènera un Grammy Awards au Cameroun ! Après, je quitterai la musique, Facebook et je deviendrai banquière car j’ai la formation et les capacités intellectuelles pour ça !».

La récurrence des clashes dans la sphère du bikutsi inquiète les mélomanes et certains acteurs de la musique camerounaise. « Faut savoir que chacun a son heure de gloire et la gloire est éphémère, qu’on le veuille ou pas. Faut arrêter d’accuser les autres, comme si vous-mêmes êtes trop innocentes. C’est toujours l’esprit de concurrence à outrance qui vous fait perdre la tête ?

Vous-mêmes avez mis les bâtons dans les roues à combien d’artistes ? De grâce épargnez- nous ce spectacle ridicule et gérez vos statuts de « has been » au calme. Vous nous souillez », écrit Letis Divas via son Facebook. L’artiste musicien Numérica invite quant à lui ces artistes à plus de collaboration pour la sauvegarde des intérêts communs et la promotion du label musical Made In Cameroon.

07août
Lire aussi dans la rubrique MUSIQUE

canal de vie

Vidéo