CAMEROUN :: Brice TCHAKOUNTE DEVOILE LES SECRETS DE PAUL BIYA :: CAMEROON
CAMEROUN :: Brice TCHAKOUNTE DEVOILE LES SECRETS DE PAUL BIYA :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE CAMEROUN :: Brice TCHAKOUNTE DEVOILE LES SECRETS DE PAUL BIYA :: CAMEROON
  • Camer.be : Franck BAFELI
  • lundi 23 septembre 2019 09:02:00
  • 9709

CAMEROUN :: Brice TCHAKOUNTE DEVOILE LES SECRETS DE PAUL BIYA :: CAMEROON

Qui est Brice TCHAKOUNTE ? Et bien de façon général, je dirai que c’est un jeune Africain, originaire du Cameroun, qui voilà a décidé d’apporter au plus haut niveau possible, sa contribution pour la construction de notre bel édifice qu’est l’Afrique en Général et le Cameroun en particulier, avec bien sûr comme moteur, une jeunesse consciente, dynamique et surtout patriote.

Pourquoi cet intérêt particulier pour la jeunesse ?

Comme le Chef de l’Etat et bien de leaders l’on toujours dit, le fer de lance de la nation c’est la jeunesse. C’est elle qui dispose des ressources énergétiques nécessaires pour bâtir notre nation. Dans ce sens, tous ces patriotes qui se battent pour le pays, se battent en réalité pour que cette énergie jeune, soit utilisée à bon escient. Avec elle, une jeunesse dynamique et travailleuse je veux dire, nous portons et nous porterons davantage, des initiatives pour un pays émergent.

Parlant des initiatives jeunes nous avons la Foire Internationale de Yaoundé dont vous êtes le Directeur Général, parler nous de ce projet

Rendu à sa troisième édition, la FIYAO, ou alors la Foire Internationale de Yaoundé si vous voulez,est un grand portail d’affaire, une plateforme pour la rencontre entre l’offre et la demande et surtout, une vitrine pour l’insertion du jeune.C’est un projet à la fois commercial, professionnel et festif qui réunira plus de dix (10) mille jeunes, avec environ 250 à 300 entreprises d’ici et d’ailleurs. C’est l’événement qui de manière incontestable, transformera les idées de projet en entreprises. Elle va se tenir au palais des sports, et fera deYaoundé un carrefour mondial d’opportunités et d’affaires, ceci pendant 12 jours, c’est-à-dire du 3 au 14 Décembre prochain. Son processus de réalisation est assurépar des jeunes bénévoles de deux organisations de jeunesse à savoir l’ACADER qui est par ailleurs promoteur, et la Jeunesse Unie et Solidaire d’Afrique.

Pourquoi le palais des sports Monsieur ?

Il faut déjà noter que les éditions passées ont eu lieu au Musée National de Yaoundé, le site ou c’est toujours ténu nos initiatives allant dans ce sens, Ce site étant en chantier depuis un moment avec les travaux lancé par le MINAC dans le but de le rénové, il convenait de bon aloi, de trouver un autre site non seulement accessible, mais pouvant abriter le nombre d’espace que nous aurons à la FIYAO. Après une visite approfondie du palais des sports, le lieu était parfait. Et toutes les dispositions ont étés prise pour l’acquisition dudit site et surtout pour la sécurité des biens et des personnes. Avec la Délégation Général de la sureté nationale, nous y travaillons.

Quelle est la cible pour cette édition ?

De prime à bord, les jeunes. Ce sont des jeunes qui l’organisent, avec les jeunes, et pour les jeunes. D’ailleurs, nous mobiliserons plus de 10 mille jeunes pour cette édition. Par la suite vienne des entreprises de façon général, quand je parle d’entreprise j’englobe les établissements, les star-up, des commerçants, bref tout ceux-là qui ont des produits de qualité, et qui aimerait faire connaître ce qu’ils offrent au grand public. Dont la FIYAO est ouverte à tous, bien que cela soit reparti en plusieurs catégories, j’ai d’ailleurs fais des propositions d’exclusivité à MTN, Orange et Nextell, et également à certaines banques tel que UBA, CCA, SOCIETE GENERALE, ECOBANK et bien d’autres. Parce que nous aurons pendant cet événement, leur cible principale qui est la jeunesse.Jeproposed’ailleurs à ceux-làqui font dans la téléphonie, une grande marche sportive avant l’événement, pour la paix au Cameroun et dans la sous-région avec plus de 2000 jeunes camerounais, tchadiens, centrafricain et autre. On a fait des propositions les meilleures dans une certaine mesure, et d’ici peu on pourra avoir un retour plutôt favorable avec l’exclusivité qu’on dédiera aux premières entreprises qui manifesterons de l’intérêt à soutenir la jeunesse camerounaise, et africaine en général. Nous avons également comme cible les institutions, et particulièrement celles-là qui apportent du nouveau, contribuant à facilité l’insertion du jeune. D’ailleurs nos premiers partenaires sont des institutions, présidence de la république, ministère sectoriel et autre. De façon générale, tout le monde est concerné par la FIYAO, de façon spécifique, les jeunes, les entreprises et les institutions. Voilà la cible.

l’innovation cette année ?

A plusieurs niveaux on peut voir une certaine innovation pour cette édition contrairement aux éditions passées. Sur le plan socio-professionnel, la mise en avant de la jeunesse et son insertion effective dans le monde des affaires. Sur le plan culturel, une promotion bien orientée des artistes dans le but de valorisé la culture dans toute sa diversité. Sur le plan économique la promotion des offres et services d’un nombre important d’entreprise avec l’accent portée sur le Made In Cameroun, encourager la consommation locale pour une économie qui se veut prospère. Sur le plan diplomatique, on à la participation de plusieurs pays, c’est par que le Cameroun qui est impliqué. Nous attendons une quinzaine de pays et nous avons déjà 6 pays qui ont confirmé leur participation. La communauté jeune Tchadienne par exemple, que j’ai impliqué dans le comité d’organisation, sera valablement représenté, et puis des jeunes des autres pays parce que nous avons invité la jeunesse mondiale à participer.

Autre chose que je préfère dans une certaine mesure mettre dans le volet innovation, ce sont les médias qui nous accompagnent, nos partenaires. Nous avons des médias en ligne qui par jour touche plus de 50 mille personnes dans le monde. On à la participation des médias européen et français à très forte audience, la participation de la presse camerounaise, des télévisions, et aussi desradios. Je profite d’ailleurs de l’occasion pour diremerci à tous ces medias,pour leur engagement social aux côtés des jeunes, facilitant ainsi leur insertion.

L’événement étant sous le Très Haut Patronage du Chef de l’Etat, quand est-il de son implication ?

Et bien son implication est multidimensionnelle, c’est-à-dire à plusieurs niveaux. Déjà il faut noter que nous avons son accompagnement Technique par le biais du MINPMEESA, et du MINJEC. Le ministre des PME qui nous a reçu il y’a pas longtemps en audience, a mis à notre disposition des experts de son département ministériel et également nous a donné la possibilité de faire intégrer un bon nombre jeunes aux meilleures idées de projet dans les différents programmes de son département ministériel. Je profite d’ailleurs de l’occasion pour parler de cette opportunité aux jeunes.

Pendant la FIYAO on aura une formation assez spéciale sur l’entreprenariat et le montage des projets. C’est une formation ou nous avons invité des experts et organisations des quatre coins du monde, les ministères, les nations unies, même l’ACFet bien d’autres pour apporter aux jeunes leurs expertises. Nous ferons une sélection des meilleures idées de projet issue de cette formation, que nous allons soumettre au Ministre des PME, et aussi au MINJEC qui mettrons à la disposition de ces jeunes les éléments nécessaires pour leur réalisation. Dont ils seront suivies et accompagner. D’ailleurs le MINJEC il faut le noter a toujours été de notre côté, toujours plus près des jeunes et nous à témoigner à la dernière audience a nous accordée dans son cabinet, sa totale disponibilité à nous soutenir.

Ceci dit, le Président de la République par le biais de ses deux ministères, et également par le biais de ses plus proches collaborateurs, le secrétariat général à la présidence, nous apporte pour le moment, de l’expertise, un suivi, des conseils et un accompagnement logistique à un certain niveau. C’est vrai que nous attendons encore beaucoup du Chef de l’Etat, mais nous le remercions déjà pour tout ce qu’il a eu à faire jusqu’ici.

Sera-t-il présent à la Foire ?

Et Bien je ne sais pas, je ne sais pas si le Papy sera présent et je me dis que ce n’est pas le plus important.C’est vrai que les circonstances peuvent l’amener à venir faire honneur à sa jeunesse,mais même s’il n’est pas là, je pense que son représentant y sera.

Etait-il difficile d’obtenir ce patronage ?

C’est une belle question, c’est une belle question et, j’ai tout aussi été surpris par le Président de République, par sa réaction. Il y’a une phrase qui fait pignon sur rue ces derniers temps, et je vais me permettre de l’utiliser ici, je ne savais pas que c’est comme ça qu’il allait faire. Parce que si je l’avais su, je l’aurais importuné depuis longtemps avec nos initiatives.

Vous savez, le Chef de l’Etat, est très ouvert, et encore plus ouvert à sa jeunesse. Comme il l’a dit le 10 février dernier, lorsqu’il s’adressait à nous jeunes, il est prêt à mener à bien avec nous, les projets d’une société juste, équitable et prospère. Contrairement à ce que certains pensent, ce n’était pas des paroles pour bluffer les jeunes.

Est-ce qu’il était difficile d’obtenir son patronage, bien-sûr que non, nous avons demandé une audience au Chef de l’Etat, qui a donner un avis favorable et nous a reçu par le biais de ses plus proches collaborateurs, il nous à témoigner un grand amour pour nos initiatives à l’instar de la Foire Internationale de Yaoundé justement, et nous a promis son implication, l’implication du Gouvernement dans tout ce que nous faisons, pour le bien être des communautés. Il nous a d’ailleurs confiés une mission.Le Chef de l’Etat nous aimes, il aime sa jeunesse, venez à lui avec les idées meilleures, et ensemble vous allez les réaliser. Je ne le dis pas pour faire plaisir au Chef de l’Etat, ou à un certain nombre d’individus, je le dis parce que c’est une vérité que j’ai expérimentée. La présidence de la république nous a ouvert ses portes et on a compris comment ça marche. J’invite la jeunesse a bossé, à se mettre au boulot parce que nous avons une nation à bâtir. Il faut arrêter la facilité et le laxisme, et mettez-vous au boulot. Bossons ensemble. Le président de la république nous a confié une mission, c’est d’amener les jeunes à briller par le sens du travail et du patriotisme. Quelque chose qu’il a peut être lu en nous en nous disant par le biais du SGA2/PR, amener les jeunes à faire comme vous.

Dont que, rien n’est plus comme avant, Son Excellence Paul BIYA, nous tend la main, est ouvert, et bosse avec nous jeunes.

Qu’est ce qui a motivé la présidence à s’impliqué dans votre projet ?

Vous voulez savoir ce qui a motivé la présidence à s’impliquer dans notre projet, 4 choses : le patriotisme, le dynamisme, l’engagement et le respect dont on a fait preuve. Voilà tous résumé, voilà le secret dévoiler. Au nom du Chef de l’Etat, le Secrétariat Général de la Présidence nous suit de très près aujourd’hui, et veille d’une façon comme d’une autre, sur les initiatives jeunes. D’ailleurs, nombreux sont ces jeunes, qui nous ont été envoyé par la présidence de la république, question de les impliqués dans nos initiatives. Je profite d’ailleurs de l’occasion, pour dire au Chef de l’Etat et à ses plus proches collaborateurs, MERCI pour la grande confiance, cette jeunesse que nous représentons, comme je l’ai toujours dis, fera honneur à notre patrie, et par conséquent aux personnes qui l’incarne. Dont le secret pour avoir le PR, se résume en quatre mots : le patriotisme, il faut aimer sa patrie, le dynamisme, l’engagement dans ce que nous faisons, et surtout le respect. Et qui parle de respect parle d’humilité. Vous savez, nombreux sont ces projets qui sont même les meilleurs, mais qui n’arrivent pas à bon terme à cause de l’orgueil de ceux-là qui porte le projet. Il faut être humble et respectueux. Tout le monde veut être grand, tout le monde veut être leader, tout le monde veut être le grand patron mais oublie que, un leader, est le premier serviteur. Dont voilà le secret pour avoir derrière lui la présidence de la république, et la personne du Chef de l’Etat, Son Excellence Paul BIYA.

Parler nous des associations qui organisent cet événement ?

Et bien avant de parler des organisateurs, il est important de faire un zoom sur son promoteur qui est l’ACADER, l’organisation de jeunesse la plus dynamique au Cameroun et la plus crédible aux yeux du gouvernement. D’ailleurs, dans toutes les activités du MINJEC, elle est impliquée. C’est elle, qui voilà, initie ce projet en 2016 et ne ménage aucun effort pour rendre cette initiative prospère au fil des années. C’est d’ailleurs allant dans ce sens, qu’elle a fait fusion cette année avec la Jeunesse Unie et Solidaire d’Afrique, cette organisation qui prône l’unité de la jeunesse africaine pour la paix, la solidarité et la prospérité du continent. Elles se sont liées, par seulement pour organiser la troisième édition de la FIYAO, mais également pour lancé une révolution jeune pour le bien-être des communautés. Voyez-vous, ce sont des jeunes leaders d’un savoir exceptionnel, d’un savoir-faire remarquable et d’un savoir être impressionnant. Rapprocher vous d’eux et je vous assure vous seriez transformer. Le Dieu Tout Puissant, est pour cette jeunesse, et les inspire, afin qu’il inspire les autres.

Qu’est ce qui nous garantit le grand succès de la Foire ?

De nombreux paramètres peuvent amener le monde entier à comprendre que ce projet tant vers un grand succès. Premièrement, l’équipe qui l’organise, l’ACADER et la JUSA, un comité d’organisation minutieusement sélectionné qui n’est pas à sa première expérience et qui de par son professionnalisme et son dynamisme, à gagner la confiance du gouvernement qui l’a confié et confie davantage des responsabilités les plus importantes dans des événements les plus marquants du Cameroun, à l’instar de la onzaine de jeunesse ou encore du village de l’unité, placé sous le Haut Patronage du Président de la République et dont le ministère de tutelle est le MINJEC. D’ailleurs, le ministre de la jeunesse, vous en dira autant.

Le deuxième paramètre, parmi de nombreux que je me plairai à citer une autre fois peut être,ce sont les partenaires qui nous accompagnent et toutes ses personnalités qui nous soutienne et nous encourage. Cela me donne également l’occasion de dire un grand merci,a tous ceux-là qui nous soutienne de près comme de loin. Je fais allusion ici une fois de plus à l’implication du Chef de l’Etat et ses plus proches collaborateurs à qui je dis encore merci, J’indexe également ici les médias une fois de plus, qui font de la FIYAO un événement spécial, les TV, la presse, les medias en ligne, les medias étrangers, les radios, qui mettent en avant la jeunesse sur tous les plans. Merci àtoute l’équipe mobilisé pour cette merveilleuse mission.Nous ne réussirons sans doute par tout, mais avec plus de 10 mille jeunes mobilisés, nous donnerons le maximum, avec les entreprises impliqués, peut être MTN, ORANGE ou NEXTELL à qui j’ai fait des propositions, nous donnerons le maximum pour satisfaire les centaines de milliers de visiteurs que nous attendons.

Comment faire pour réserver un stand, pour devenir partenaire ou s’enregistrer pour les opportunités de formations et autres ?

Et bien je pourrais tout simplement donner les numéros, vous prenez attache avec le 670 361 082 / 690 621 036 / 665 778 361

un mot pour cette Jeunesse que vous représentez

Bien sûr, si vous me permettez je dirai trois choses à la jeunesse. La première, arrêter de vouloir être comme des personnes qui n’ont rien à voir avec vous, arrêter de vous identifier par rapport à ce que les autres pensent de vous, prenez des initiatives, et ayez le courage d’aller jusqu’à bout, parce que c’est le résultat de ces initiatives, qui sera votre pièce d’identité dans la société.

La deuxième, cessez de vous plaindre, parce qu’un leader ne se plains pas, il est conscient qu’il y’a pas de limite, il est conscient qu’il y’a pas d’échec, parce que en fait, ce que les autres appellent échecs, est une opportunité pour lui, de faire une nouvelle expérience, pour réaliser 10 fois plus grand ce qui était prévue. Tous ignorant, les autres peuvent en rire, mais lui il sait où il va, alors il ne se plaint pas. Soyez des Leaders.

La troisième chose, rejoignez la révolution, parce que le changement que nous voulons voir dans notre monde, pour notre nation, nous en sommes les principaux stimulateurs. En fin, en fin pour terminer, il faut croire en Dieu, le Bon Dieu il existe, et vous savez, il bénit les efforts bien mené.

23sept.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo