Libye : un avion de ligne échappe de près à un bombardement (aéroport) :: LIBYA
Libye : un avion de ligne échappe de près à un bombardement (aéroport) :: LIBYA
 
LIBYE :: SOCIETE
  • Avec : AFP
  • mardi 06 août 2019 10:37:00
  • 1917

Libye : un avion de ligne échappe de près à un bombardement (aéroport) :: LIBYA

Un avion de ligne libyen qui s’apprêtait à atterrir à l’aéroport de Mitiga, le seul fonctionnel de la capitale libyenne Tripoli, a échappé de justesse dimanche soir à un bombardement, selon une source aéroportuaire.

“L‘équipage et les 124 passagers du vol Benghazi-Tripoli ont échappé grâce à Dieu à un bombardement qui a visé l’aéroport de Mitiga”, a indiqué la direction de l’aéroport sur sa page Facebook.

En raison de cet incident, le trafic aérien a été suspendu pendant quelques heures et les vols déroutés vers la ville de Misrata, situé à 200 km plus à l’est, par mesure de sécurité.

Les vols au départ de et vers Mitiga ont pu reprendre tard dans la nuit de dimanche à lundi, selon la direction de l’aéroport.

L’aéroport a déjà été fermé à plusieurs reprises à cause des combats entre les forces loyales au gouvernement d’union nationale (GNA), soutenu par l’ONU, et celles de l’Armée nationale libyenne (ANL) de l’homme fort de l’Est, le maréchal Khalifa Haftar, qui a lancé une offensive le 4 avril pour conquérir Tripoli.

Inquiétudes de l’ONU

L’ANL, qui a mené plusieurs fois des frappes contre Mitiga, accuse le GNA d’utiliser cet aéroport “à des fins militaires”, d’où décollent, selon elle, des drones turcs qui visent ses forces.

La mission d’appui de l’ONU en Libye (Manul) s’est inquiétée de la “fréquence croissante” de ces attaques ayant failli toucher des avions civils à maintes reprises.

“Ces attaques se poursuivent sans relâche depuis le début de l’offensive de l’ANL contre Tripoli le 4 avril, malgré les appels lancés par les Nations unies pour la protection de toutes les infrastructures civiles et les précautions à prendre pour protéger la population civile”, a indiqué la Manul dimanche soir.

Lors d’une vidéoconférence avec le Conseil de sécurité de l’ONU le 29 juillet, l‘émissaire de l’ONU pour la Libye, Ghassan Salamé, avait noté “avec inquiétude la fréquence croissante des attaques sur l’aéroport de Mitiga”.

“Plusieurs de ces attaques ont failli toucher des avions civils avec des passagers à bord”, a-t-il souligné, s’inquiétant d’un bombardement “quasi-quotidien”.

Situé à quelques kilomètres à l’est de Tripoli, Mitiga est une ancienne plateforme militaire utilisée pour le trafic civil en remplacement de l’aéroport international de Tripoli, gravement endommagé en 2014 par des combats.

06août
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo