FRANCE :: Cameroun : Le commandant de la Bas convoqué à la police judiciaire :: FRANCE
FRANCE :: Cameroun : Le commandant de la Bas convoqué à la police judiciaire :: FRANCE
 
FRANCE :: SOCIETE
  • Mutations : Jean De Dieu Bidias
  • jeudi 01 août 2019 09:24:00
  • 6426

FRANCE :: Cameroun : Le commandant de la Bas convoqué à la police judiciaire :: FRANCE

Thiam Abdoulaye, alias Calibri Calibro, sera entendu le 14 prochain sur, entre autres affaires, le saccage de l’ambassade du Cameroun à Paris, le 26 janvier dernier.

Plus de six mois après les faits, le premier district de la police judiciaire de Paris (France) veut élucider les événements du 26 janvier 2019 à l’ambassade du Cameroun à Paris. Elle vient d’ouvrir une enquête sur le saccage de cette représentation diplomatique et consulaire, lequel avait été revendiqué par la Brigade « antisardinards » (Bas). Thiam Abdoulaye, alias Calibri Calibro, présenté comme le fondateur et commandant en chef de ce collectif de Camerounais de la diaspora hostile au président de la République, Paul Biya, est convoqué dans cette unité le 14 août prochain, pour expliciter son rôle dans ces événements.

Ce jour-là, les manifestants avaient escaladé la grille d’enceinte de l’immeuble abritant l’ambassade, détruit les portraits du chef de l’Etat pour les remplacer par ceux de Maurice Kamto, le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc). Ils ont par ailleurs saccagé les différentes pièces de l’ambassade dont le bureau de l’ambassadeur ainsi que celui du consul situé juste audessus, détruisant et emportant au passage des documents officiels.

Un bilan provisoire des dégâts dressé par le premier consul de l’ambassade, le 28 janvier, avait fait état de dizaines de milliers de passeports disparus, de centaines de dossiers en instance et registres d’état civil détruits, de cachets des services du consulat général et de la chancellerie emportés, une importante somme d’argent retirée des caisses dans les services du percepteur, etc. Les autorités camerounaises avaient juré de poursuivre devant les juridictions françaises et camerounaises les auteurs de ces actes de vandalisme.

01août
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo