ROYAUME-UNI :: A 4 ans et un QI de 140, elle est considérée comme un génie :: UNITED KINGDOM
ROYAUME-UNI :: A 4 ans et un QI de 140, elle est considérée comme un génie :: UNITED KINGDOM
 
ROYAUME-UNI :: SOCIETE
  • Nofi : Raïssa Emme
  • dimanche 24 mars 2019 10:47:00
  • 7215

ROYAUME-UNI :: A 4 ans et un QI de 140, elle est considérée comme un génie :: UNITED KINGDOM

A 4 ans, Alannah George a un QI de 140. On la décrit comme un génie à intelligence générale supérieure. Elle a déjà intégré Mensa, une célèbre organisation pour surdoués.

Mensa, un club pour surdoués

La Mensa Society est née en Angleterre en 1946. Cette organisation réunit des personnes à QI élevé. L’admission s’y ferait sans aucune discrimination relative au sexe, genre, à la religion, à l’origine ou à la couleur de peau. L’objectif de la Mensa Society est de fournir aux surdoués un cadre d’épanouissement intellectuel. Il s’agit aussi, in fine, d’apporter au bien de l’humanité.

Une précocité remarquable

Certes, tous les profils de surdoués sont les bienvenus à Mensa. Mais l’entrée d’Alannah George en février 2019 a beaucoup étonné. Elle n’a en effet que quatre ans. Il s’agit d’un âge particulièrement précoce pour une telle performance. Quelques mois auparavant, ses parents avaient fait tester son quotient intellectuel. Celui-ci s’est révélé être de 140. A titre de comparaison, le QI moyen d’un adulte est de 100. L’ancien président américain Bill Clinton, par exemple, dispose d’un QI de 137. On a catégorisé Alannah comme un génie ‘à intelligence générale supérieure’.

Les parents de la petite Alannah se sont vite rendus compte de la précocité de leur fille. Âgée de quatre ans, elle lit comme un enfant de sept ans et épèle comme un enfant de 6 ans et demi. Deux auparavant, elle savait lire. A 18 mois, elle récitait des tables de multiplication et l’alphabet au lieu de chanter des chansons enfantines. Elle est comme « obsédée par les nombres », selon sa mère.

Un potentiel à accroître

Plus impressionnant encore est une autre remarque du Dr. Peter Congdon qui lui a fait passer le test. Selon lui, le score d’Alannah aurait pu être encore plus grand. Il a par conséquent déclaré vouloir la revoir d’ici trois ans. En attendant, le programme scolaire d’Alannah devra selon lui être adapté à la petite fille. Sinon, elle risquerait de s’ennuyer, d’être frustrée et de ne pas réaliser son potentiel. Pour sa mère, l’important est qu’Alannah vive une vie remplie et heureuse.

Il est intéressant de noter que beaucoup des plus jeunes entrants chez Mensa sont issus de minorités ethniques au Royaume-Uni.

La plus jeune à l’intégrer fut en 2009, Elise-Tan Roberts. Elle était seulement âgée de deux ans, quatre mois et deux semaines.

24mars
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo