Camer.be
Me Michèle Ndoki : "Cette injustice ne peut pas être perpétrée au nom du peuple Camerounais" :: CAMEROON
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Cameroonvoice : Ndam Njoya Nzoméné
  • vendredi 16 novembre 2018 10:12:00
  • 1317

Me Michèle Ndoki : "Cette injustice ne peut pas être perpétrée au nom du peuple Camerounais" :: CAMEROON

Jusqu'à quand les Camerounais pourtant mécontents, continueront-ils de laisser un régime despotique perpétrer l'injustice la plus atroce en leur nom, sans dire ouvertement non ?

C'est le sens de ce message sur Tweeter de l'une des plus grandes femmes camerounaises de notre temps, l'avocate Michèle Ndoki, militante et cadre du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) dont le leader, Maurice Kamto, est détenu dans sa propre résidence depuis le 6 novembre pour avoir osé contester la réélection controversée de Paul Biya à la tête du Cameroun.

Entièrement femme, donc mère de l'humanité et de ce fait naturellement portée à défendre l'humain attaquée dans son être et sa dignité, cette dame interroge la conscience des Camerounais, leur capacité à refuser activement l'injustice, alors que se déroule sous leurs yeux une parodie de procès contre des leaders séparatistes anglophones, qui même s'ils ont commis le crime de demander à se séparer d'une entité qu'ils considèrent comme leur oppresseur, doivent être jugés dans les règles édictées par nos propres lois, en l'occurrence celles relatives à la détention provisoire, et non être privés de leur liberté dans des conditions qui donnent le sentiment que la loi viole… la loi, prend des gens en otage, ou les séquestre, comme le ferait toute organisation terroriste qui se respecte.

« Nous pouvons encore nous rappeler comment cela a commencé, nous étions là. Soyons honnêtes et sincères, surtout avec nous-mêmes. C'est le seul moyen de sortir de cette folie et de cette tristesse… », écrit-elle dans un message émouvant adressé à ses compatriotes le 14 novembre, veille de la deuxième audience des leaders séparatistes anglophones détenus au Secrétariat d'etat à la Défense depuis fin janvier !

16nov.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo