CAMEROUN :: Recrutement de 2 000 docteurs  : Il faudra avoir au plus 45 ans :: CAMEROON
CAMEROUN :: Recrutement de 2 000 docteurs  : Il faudra avoir au plus 45 ans :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE CAMEROUN :: Recrutement de 2 000 docteurs  : Il faudra avoir au plus 45 ans :: CAMEROON
  • Le Jour : Jean-Philippe Nguemeta
  • jeudi 15 novembre 2018 08:31:00
  • 3701

CAMEROUN :: Recrutement de 2 000 docteurs : Il faudra avoir au plus 45 ans :: CAMEROON

Hier, le ministre de l’Enseignement supérieur, Jacques Fame Ndongo, a décliné les modalités de recrutement de ces chercheurs.

La salle de conférences du ministère de l’Enseignement supérieur (Minesup) était pleine hier mercredi 14 novembre 2018. Conformément aux prescriptions du chef de l’Etat, Jacques Fame Ndongo, le Minesup, a entretenu les médias et les enseignants du supérieur sur le processus de recrutement spécial des titulaires du doctorat ou du Phd dans les universités d’Etats. De façon concrète, le Minesup a affirmé que la décision présidentielle offre à l’ensemble du système universitaire 2 000 nouveaux postes d’enseignants.

Une opération qui s’étalera sur trois années. Il s’agit, à ses yeux, de recruter 1 000 enseignants en 2019, 500 en 2020 et 500 en 2021. Ce qui permettre de porter à 6 000 le nombre de personnels enseignants en service dans les universités d’Etats. La directive du chef de l’Etat concède à ce recrutement spécial, les modalités toutes particulières, à savoir : l’exclusivité du recrutement est réservée aux candidats titulaires du Doctorat, l’application d’une mesure dérogatoire portant l’âge limite de recrutement à 45 ans, l’ouverture du recrutement aux Camerounais de la diaspora, l’ouverture du recrutement aux fonctionnaires titulaires du Doctorat ou du Phd provenant d’autres corps, mais désireux d’enseigner dans les universités d’Etats, la priorisation des établissements nouvellement créés, ainsi que des filières dites « orphelines ».

D’après le Minesup, ces mesures permettent de ratisser l’âge et d’accorder le maximum de chances au Camerounais. « Les autorités veilleront à faire prévaloir les principes d’objectivité, d’équité et de transparence pour que le système d’enseignement supérieur s’enrichisse d’un personnel compétent et engagé. L'info claire et nette. A l’effet de permettre un déroulement serein de l’opération, le Minesup a dit qu’il sera mis en place, à la diligence du Premier ministre, une commission centrale de coordination de ce recrutement qui aura pour but de garantir l’équité et l’objectivité.

Le Minesup a déclaré qu’aussitôt la commission centrale de coordination de recrutement aura été mise sur pied et siégé, les répartitions des postes par université et par établissement, ainsi que les profils exigés seront publiées. Ce n’est qu’à ce moment que les candidats pourront ainsi déposer leurs dossiers en toute connaissance de cause au service du courrier du Minesup. Les dossiers seront par la suite transmis sous bordereau dans les universités pour une meilleure traçabilité.

15nov.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo