Camer.be
CAMEROUN :: INCIVISME : Comment les motos taximen violent le code de la route :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE CAMEROUN :: INCIVISME : Comment les motos taximen violent le code de la route :: CAMEROON
  • Le Messager : Daddyane FOPA
  • vendredi 14 septembre 2018 10:01:00
  • 1538

CAMEROUN :: INCIVISME : Comment les motos taximen violent le code de la route :: CAMEROON

Dans les rues de la ville de Yaoundé, les conducteurs de moto taxi font des allers et retours sur la route comme s’ils étaient à la « cour du roi Pétaud ». Phénomène délicat sur nos voies dont les risques peuvent être énormes et néfastes.

Yaoundé, mercredi 12 septembre 2018, il est 9h. Au carrefour Tongolo, le constat est clair. On peine à déterminer le nombre de moto taxis qui opèrent dans l’anarchie, traversent sans hésitation les feus de signalisation. D’autres confondent leur réseau de transport, se faufilent entre les taxis de ville et les voitures personnelles comme si les voiries urbaines sont insuffisantes. Lorsqu’ils percutent les véhicules, il faut déplorer les affronts qui surviennent. « Sauvage, saleté. Qui t’avait appris à conduire de cette façon ? villageois », fulmine un conducteur de mototaxi à celui du taxi de ville.

Sans toutefois se gêner du tort qu’il venait de causer, il viole le feu, qui signalait le rouge et continue sa course. Chose qui attire l’attention d’un autre chauffeur de taxi ayant vécu la scène. « L’on croyait que tout conducteur doit stationner son engin lorsque le feu rouge se signale. Malheureusement les moto taximen font fi et continuent de désobéir aux codes de la route. L'information claire et nette. Et de surcroît, ils conduisent à grande vitesse », regrette-t-il. Les risques sont énormes et parfois affligeants. A cause de cette inorganisation, il est impossible non seulement pour les piétons de se déplacer sur la route d’un côté à l’autre sans prudence, mais aussi pour les personnes véhiculées.

« Ce n’est plus facile pour qui que ce soit de traverser la route aujourd’hui. Surtout les enfants, car tellement la circulation est désordonnée que parfois on s’embrouille même lorsqu’on veut traverser. C’est pourquoi, le taux d’accident est devenu trop élevé », témoigne un riverain. La plupart des populations préfèrent plutôt effectuer leur déplacement à pied. Situation très embarrassante, qui a poussé certaines personnes à ne plus emprunter les motos. « L’incivisme des moto taximen est déplorable. Ce sont eux généralement qui causent des accidents sur nos routes alors que le taxi de ville viole rarement le feu et conduit au moins à une vitesse moyenne », explique un ambulant.

Mesures fortes

A la question de savoir pourquoi ils conduisent à une vitesse aussi folle, ils se montrent irrespectueux et insolents. « Quelque soit les mesures prises, cela ne changera rien, vous ne nous verrez jamais respecter. Parfois on traverse sous le regard des hommes en tenue mais ils font semblant de voir. En plus, il y a même des clients qui s’exclament lorsqu’on est en train de vouloir s’arrêter au niveau du feu et disent qu’ils sont pressés. Et retenez aussi que nous travaillons en fonction du temps pour ne pas perdre nos clients », déclare un mototaxi man. Les avis restent à partager sur ce phénomène qui cause tant de dégât auprès des usagers de la route.

Le phénomène de mototaxi est responsable de plusieurs accidents au quotidien. Et les plus réfractaires exigent des mesures fortes. « L’Etat doit vraiment prendre ses responsabilités et revoir ce phénomène de mototaxi qui endeuille les familles au quotidien. » souligne un passager, très courroucé après avoir été victime d’un accident qui a failli lui ôter la vie. A dire que le fait de les avoir interdit de circuler en zone urbaine, n’a pas suffit. Peut être faudrait-il plutôt supprimer une bonne fois pour toute cette activité dangereuse pour la population.

14sept.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo