Libre circulation des personnes en Afrique centrale : Les ressortissants de la Cémac dispensés des visas par le Congo Brazzaville
Libre circulation des personnes en Afrique centrale : Les ressortissants de la Cémac dispensés des visas par le Congo Brazzaville
 
CONGO :: SOCIETE
  • Source : Afrikactuelle.com
  • mercredi 25 octobre 2017 15:49:15
  • 5449

Libre circulation des personnes en Afrique centrale : Les ressortissants de la Cémac dispensés des visas par le Congo Brazzaville

La libre circulation  bientôt effective dans la région de l’Afrique centrale.Après le Tchad, le Gabon, le Congo-Brazzaville vient en effet de s’ajouter aux pays de la région qui ont supprimé le visas à tous les ressortissants de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cémac), l’organisation sous-régionale.

Dans une circulaire datée du 23 octobre, le ministère congolais de l’Intérieur et de la Décentralisation annonce que tous les ressortissants de la CEMAC (Cameroun, Centrafrique, Congo, Guinée équatoriale et Tchad) voulant accéder au territoire congolais sont désormais dispensés de visa pour tout voyage n’excédant pas les 90 jours.

Et le ministère de préciser que les ressortissants de la sous-région doivent être détenteurs d’un passeport biométrique ordinaire, d’un passeport biométrique de service ou d’un passeport biométrique diplomatique en cours de validité. Cette décision a été prise en conformité avec l’accord conclu en 2013 sur la libre circulation en Afrique centrale, précise la note.

Ainsi, après le Tchad, la Centrafrique et tout récemment le Gabon, la décision du Congo-Brazzaville vient rendre la libre circulation de plus en plus effective dans la région de l’Afrique centrale.

Il faudra souligner que la Guinée équatoriale bien qu’ayant ratifié l’accord de 2013, est l’un des derniers pays de la Cémac à craindre une immigration massive sur son territoire. Le Cameroun quant à lui,  pratique déjà cette libre-circulation avec les ressortissants du Tchad, de la République centrafricaine et du Congo, en guise de réciprocité avec lesdits États.

Fondée en juin 2000 à Malabo, la Cémac réunit des pays aux revenus très différents et peine à mettre en œuvre des mécanismes d’intégration économique et monétaire.

25oct.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo