Camer.be
CAMEROUN :: Halitose : Pathologie de la honte :: CAMEROON
CAMEROUN :: SANTE CAMEROUN :: Halitose : Pathologie de la honte :: CAMEROON
  • Mutations : Paulette Ndong
  • samedi 27 janvier 2018 02:30:48
  • 4533

CAMEROUN :: Halitose : Pathologie de la honte :: CAMEROON

Afin d’éviter la mauvaise haleine, les dentistes recommandent de boire suffisamment d’eau.

Le jeune Olivier Messanga est élève en classe de terminale. Le débat c’est son dada. Avec ses camarades, il aime parler de philosophie et de sport. Sauf que lorsqu’il place un mot, tous ses interlocuteurs manifestent une gêne. La main sur le nez, ils ronronnent tout bas. « Ils disent que ma bouche sent mauvais », rapporte-t-il, honteux. « Même les bonbons mentholés ne peuvent rien pour moi », confie-t-il stressé. Pour Dr Salomon Zing, chirurgien dentiste, Olivier M. pourrait souffrir d’une halitose, communément appelée la mauvaise  haleine.

«Les bonbons ne résolvent pas le problème parce qu’il faut identifier d’abord la cause et la traiter par la suite », conseille le spécialiste. De deux types, l’halitose dite passagère ou alimentaire est causée par la consommation de certains aliments (l’ail, les oignons ou certaines épices, etc.) contenant des huiles qui dégagent une odeur particulière. « Ces aliments, une fois digérés, sont transformés en composants potentiellement odorants qui passent dans la circulation sanguine, se rendent dans les poumons où ils sont source de l’haleine odorante jusqu’à ce qu’ils soient éliminés du corps », fait savoir Dr Zing.

Le second type, quant à lui est lié à une mauvaise hygiène  bucco-dentaire. Elle se développe « lorsque l’hygiène de la bouche est insuffisante, les particules de nourriture persistant entre les dents, ou entre la gencive permettent la colonisation des dents par des bactéries qui, à leur tour, émettent des composés chimiques malodorants à base de soufre », détaille Dr Yannick Ateba.

Il informe également qu’« elle peut aussi avoir une origine gastro-entérologique (estomac, foie, etc.) ou psychologique (irréelle) ». Quelle soit passagère ou causée par la mauvaise hygiène, il y a lieu de savoir que la pathologie peut parfois être « le symptôme d’un problème de santé plus grave (cancers, diabète) », avertit les spécialistes de la santé-buccodentaire.

« Ils recommandent à cet effet certains comportements comme se brosser les dents et la langue au moins deux fois par jour après les repas, changer de brosse à dents tous les 3 ou 4 mois, utiliser de la soie dentaire une fois par jour pour retirer les aliments coincés entre les dents, ou une brossette interdentaire pour les personnes dont les dents sont plus écartées, boire suffisamment d’eau pour assurer l’hydratation de la bouche, consommer des fibres (fruits et légumes), diminuer la consommation d’alcool ou de café, consulter un dentiste régulièrement, au moins une fois par an pour des soins éventuels et pour un détartrage régulier ».

27janv.
Lire aussi dans la rubrique SANTE
Vidéo