CAMEROUN :: A quand la prochaine Hospitalisation - Retour au SED , de Marafa Hamidou Yaya ? :: CAMEROON
CAMEROUN :: A quand la prochaine Hospitalisation - Retour au SED , de Marafa Hamidou Yaya ? :: CAMEROON

CAMEROUN :: A quand la prochaine Hospitalisation - Retour au SED , de Marafa Hamidou Yaya ? :: CAMEROON

CAMEROUN :: A quand la prochaine Hospitalisation - Retour au SED , de Marafa Hamidou Yaya ? :: CAMEROON
CAMEROUN :: A quand la prochaine Hospitalisation - Retour au SED , de Marafa Hamidou Yaya ? :: CAMEROON
Après presque une semaine passée aux urgences  de l’Hôpital Central de Yaoundé, Marafa Hamidou Yaya à rejoint hier 01 août vers 11 h sa cellule du SED.

Maintenu en observation dans ce service, Les analyses effectuées sur lui ont  confirmé nos inquiétudes. L'humidité de sa cellule est bel et bien la cause de cette rechute.

l’État de santé de Marafa Hamidou Yaya ne devrait pas surprendre et faire l'objet de beaucoup d'investigations  de la part des médecins. La seule visite de sa cellule leur permettrait de toucher du doigt  et de comprendre les vraies causes de ces rechutes successives.

Marafa Hamidou Yaya est arbitrairement détenu dans une cellule exiguë, (3m/3)  obscure, située  à pratiquement 20 à 25 de la surface du sol.

Pour ceux qui connaissent la ville de Yaoundé, le SED est pratiquement construit en zone marécageuse et le bloc où se trouve cette cellule est à proximité directe avec le lac municipal qui recueille toutes les eaux drainées dans les hauteurs de la ville. Du coup, en cette saison de pluie les fondations de ce bâtiment sont quasiment inondées et puisqu'elles n'avaient pas été construite avec la technologie adéquate, ces eaux remontent dans les murs par capillarité et les ingrédients tels la non-ventilation, l'obscurité, la condensation, la tempe rature, engendrent le développement des moisissures, champignons  et salpêtres qui dégagent dans l'air ambiant des toxines et des spores.   Tout ceci entraîne aussi la formation des poches sur les murs  qui s'effritent au toucher.

Les différents avis médicaux indiquent clairement que vivre au quotidien dans ces conditions est véritablement nocif et néfaste pour sa santé et les symptômes découlant de ces conditions sont visibles et palpables à chaque consultation.

Le retour de Marafa Hamidou Yaya en cellule n'est pas synonyme de guérison car conscient  de l'impact que sa seule présence engendre sur  le fonctionnement normal de cette structure hospitalière, à cause d'un important déploiement de policier et gendarmes et d'autres mesures de restriction, il préfère dès qu'il commence à mieux se sentir, de regagner sa cellule.

 Ce retour ne sera que de courte durée car  une fois installé et l'effet des médicaments atténués, les mêmes causes produiront les mêmes effets. Attendons-nous pendant toute cette période de saison de pluie à ce ballet de transfert et de retour au SED de Marafa Hamidou Yaya. Il ne pourra avoir de répit qu'avec la venue de la saison sèche et de départ de  l'eau ce qui entraînera l’assèchement partiel  des murs et un ralentissement du phénomène.

Les autorités gouvernementales bien informées de cette situation, et des différentes mesures à mettre en place pour remédier à cela ne veulent pas engager des travaux allant dans le sens de l’amélioration de ces conditions de détention malgré les différents avis médicaux mais préfèrent laisser retourner et séjourner Marafa dans ce  « mouroir » prévu spécialement à cet effet et le faire hospitaliser à chaque fois.  Ne l'oublions pas ces cellules étaient initialement construites pour accueillir des grands brigands et assassins pendant 48 à 72h avant leur déferrement dans les prisons. 

Tenir dans ces conditions  depuis 5 ans relève de l'extraordinaire et en plus de vivre dans obscurité il est coupé du reste du monde car n'as pas régulièrement droit aux visites qu'elles soient amicales ou familiales. Des brouilleurs de communications sont installés dans sa cellule pour éviter d’éventuelles communications avec l’extérieur  et est surveillé en permanence par des soldats mitrailleurs aux poings  portant des casques et gilets pare-balles.

Le Cameroun a signé et ratifié plusieurs conventions sur la torture et les détenus ont des droits reconnus par l'administration pénitentiaire. Laisser Marafa Hamidou Yaya dans ces conditions désastreuses relève simplement de la torture et d'une volonté manifeste de l’éliminer physiquement car en jouant avec sa santé le pouvoir espère l'affaiblir et le briser. 

Par conséquent il devient urgent pour ceux-ci d'engager rapidement des travaux en vue de l’amélioration de ces conditions de détention.

Aux vues de tout ceci on en vient à se demander à quand la prochaine hospitalisation de Marafa ?

Action Solidaire pour Marafa  (ASMA)
asmarafa.over-blog.com
www.facebook / action solidaire pour Marafa
actionsolidairepourmarafa@yahoo.fr
0032 465 49 03 03

© Source : Asmarafa.over-blog.com

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Volleyball, Yvette Moukouri: "Le résultat est là"
Volleyball, Yvette Moukouri: "Le résultat est là"
Facebook
réclame
partenaire
CAMEROUN :: A quand la prochaine Hospitalisation - Retour au SED , de Marafa Hamidou Yaya ? :: CAMEROON
GPS LE PHOTOGRAPHE GLOBE TROTTEUR EN SUISSE
évènement
CAMEROUN :: A quand la prochaine Hospitalisation - Retour au SED , de Marafa Hamidou Yaya ? :: CAMEROON
actuellement sur le site