France: AFFAIRE THÉO UN FORMATEUR DE POLICIERS AU MANIEMENT DES MATRAQUES CONTESTE LA VERSION DE L’ACCIDENT SELON L’IGPN
France: AFFAIRE THÉO UN FORMATEUR DE POLICIERS AU MANIEMENT DES MATRAQUES CONTESTE LA VERSION DE L’ACCIDENT SELON L’IGPN
 
FRANCE :: SOCIETE
  • Camer.be : Parfait Valère Mbeg
  • dimanche 12 février 2017 16:29:48
  • 4908

France: AFFAIRE THÉO UN FORMATEUR DE POLICIERS AU MANIEMENT DES MATRAQUES CONTESTE LA VERSION DE L’ACCIDENT SELON L’IGPN

Alors que François Hollande a rendu visite au jeune Théo qui a été sodomisé à Aulnay-sous-Bois,  avec une matraque télescopique par un des quatre policiers qui étaient entrain de l’interpeller de façon très musclée, une scène qu’une vidéo amateur a filmé a ému le Monde entier grâce aux réseaux sociaux, les quatre policiers ont été suspendus pour violences volontaires et mis en examen dont l’un pour viol. 

Voilà donc qu’entre en scène l’IGPN qui est l’Inspection Générale de la Police Nationale, soit la Police des Police qui mène son enquête interne et qui a été remise au juge d’instruction mais qui n’en a pas tenu compte.

Quelques jours après, et alors que la colère gronde dans les cités, le rapport de l’IGPN apparait dans les médias afin de faire passer ce crime évident pour un accident, afin de minimiser la responsabilité des policiers, après tout la victime n’est qu’un nègre, et lorsqu’on sait qu’en France la justice a plusieurs vitesses, on ne peut pas s’en étonner. 

Laurent Cuenca est un spécialiste qui a formé plusieurs policiers au maniement des matraques et il vient mettre en difficulté la thèse de l’accident, preuves à l’appui.

12févr.
Vidéo