La vente des biens de Teodoro Nguema va financer la lutte contre le Covid
GUINÉE ÉQUATORIALE :: SOCIETE

GUINÉE ÉQUATORIALE :: La vente des biens de Teodoro Nguema va financer la lutte contre le Covid :: EQUATORIAL GUINEA

Les Etats-Unis ont trouvé un moyen original de restituer à la Guinée-Équatoriale les fonds illégalement puisés dans ses caisses par Teodoro Nguema, le fils du président équato-guinéen. L’argent récupéré sera restitué en nature.  

Le Département américain de la Justice (ministère de la Justice, Ndlr) a annoncé que l’argent provenant de la vente des biens saisis sur le fils du président de la Guinée-Équatoriale et vice-président, Teodoro Obiang Nguema Mangué, servira à acheter des vaccins contre le coronavirus (Covid-19) pour son pays et à financer des programmes de santé publique. Ces biens estimés à 26,6 millions de dollars américains, soit quelque 15 milliards de francs CFA, ont été détournés des caisses de l’État.

Dans un communiqué publié lundi soir, le Département américain de la Justice indique que 20 millions de dollars seront remis à l’Onu pour l’achat de vaccins contre le Covid-19 qui permettrons de vacciner près 600 mille personnes tandis que le reste de la somme sera donné à une Organisations non-gouvernementales (ONG) spécialisée pour l’achat et la distribution de médicaments pour le pays. « Chaque fois qu’il est possible, nous ne devons pas laisser les kleptocrates jouir des bénéfices de la corruption », lit-on dans le communiqué.

Cet argent vient de la vente d’une partie du patrimoine immobilier et du matériel roulant de Teodoro Nguema pour payer les amandes qui lui ont été infligées en 2014 à la suite d’un accord entre ses avocats et le procureur américain pour lui éviter un procès pour corruption et détournement de deniers publics de son pays qui pourrait résulter sur une peine de prison quasi-certaine. C’est ainsi qu’il a vendu, entre autres, sa villa de Malibu, en Californie, une voiture de luxe de marque Ferrari, et six statues grandeur nature de Michael Jackson, le défunt musicien américain.

Des biens de luxe insolents

En février 2020, Teodoro Nguema a été condamné en France à trois ans de prison avec sursis assortis d’une amande de 30 millions d’euros à l’issue d’un procès pour blanchiment d’agent, abus de biens sociaux, détournement de fonds publics et abus de confiance. Il a également été reconnu coupable de posséder en France des biens mal acquis d’une valeur de 150 millions d’euros. Cette décision de justice a été confirmée le 28 juillet de la même année par la Cour de cassation.

La justice avait ordonné la confiscation de tous ses biens dont un « somptueux » hôtel particulier à Paris et des voitures de luxe. Le fils du président Nguema a également des démêlées avec la justice britannique qui l’accuse de détournement de fonds publics, d’avoir reçu des pots-de-vin et d’avoir consacré plus de 500 millions de dollars à l’acquisition de résidences de luxe à travers le monde, d’un jet privé, de voitures de luxe et d’objets de collection liés au chanteur Michael Jackson. La justice anglaise a ordonné le gel de ses avoirs au Royaume-Uni ainsi qu’une interdiction de séjour en Angleterre, Ecosse, Pays de Galles et Irlande du Nord.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo