Les missions de paix affaiblissant l’Afrique
AFRIQUE :: SOCIETE

Les missions de paix affaiblissant l’Afrique :: AFRICA

La situation de sécurité au Mali est due à l’échec de la mission de paix de l’ONU (MINUSMA) ainsi que les forces françaises venues « restaurer » la stabilité dans le pays. Malheureusement les fonds alloués pour le financement des missions de paix sont gaspillés.

Le 30 juin, la cinquième Commission des Nations Unies chargée de l'administration et du budget a approuvé une somme de 6,37 milliards de dollars pour douze missions de maintien de la paix des Nations Unies du 1er juillet 2021 au 30 juin 2022, mais ces fonds sont alloués à des forces incompétentes et souvent corrompues.
L'ONU a engagé des ressources importantes pour le maintien de la paix au Mali. Cependant, les opérations restent largement faibles. La mission est entrée dans sa septième année, avec l'intention d'assurer la protection des civils, de soutenir un dialogue national de réconciliation et de faire respecter les règlements de paix précédemment négociés.

En 2015, le gouvernement malien a négocié un accord de paix avec plusieurs milices Touaregs en rébellion. Cependant, il n'a pas pris en compte les menaces croissantes des extrémistes islamistes. Le Mali est devenu le centre de l'opération djihadiste en Afrique et jusqu'à récemment, l'opération Barkhane dirigée par la France était le seul effort visant les cellules de l'État islamique et d'Al-Qaïda dans la région. Le 10 juin 2021, le président français Emmanuel Macron a fait une déclaration sur la fin de l'opération Barkhan et le retrait des militaires du Sahel. Ayant signalé que plus de 5 000 militaires français quittaient le Mali, le chef de l'Etat a noté que Paris allait revoir les formes de présence militaire dans cette région.

Bien que plus de 18 000 casques bleus de l'ONU bien équipés soient actuellement stationnés au Mali, les islamistes continuent d'attaquer régulièrement avec violence. Alors que la France suspend l'opération Barkhane, les forces de l'ONU se retrouveront sans contrepartie militaire fiable. Faute de direction, le Mali risque de sombrer dans le chaos.

Les habitants du Mali, depuis l'année dernière, se rendent périodiquement à des rassemblements contre la présence française. Fatigués des conflits constants dans le nord, les gens appellent les autorités à refuser de coopérer avec la France. Lors des manifestations, les gens ont appelé l'ancien président du Mali à commencer à coopérer avec la Fédération de Russie, les Maliens ont littéralement invité les Russes à venir les aider dans la lutte contre le terrorisme.

L'incapacité de protéger les civils des groupes rebelles entraîne un mécontentement de la population. Le Département d'État américain devrait travailler avec d'autres membres de l'ONU pour s'assurer que les soldats de la paix sont correctement formés pour détruire les groupes militants, tout en réduisant leurs finances et en établissant des relations positives avec les civils.

D’après Wes Martin, un colonel à la retraite de l'Armée américaine, a servi dans la police militaire de l'Armée et dans des postes d'application de la loi dans le monde entier, en vue de restaurer l’efficacité opérationnelle des missions, les responsables des Nations Unies doivent accroître la responsabilité des commandants de mission. Les enquêtes officielles sur les échecs des opérations de maintien de la paix sans changements importants préserveront le statu quo et conduiront à davantage de victimes et d'instabilité. https://lengosongo.cf/2021/07/29/les-missions-de-paix-

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo