Rapports hommes de médias et acteurs de l’industrie de la musique au centre d’un Talk à Douala
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Rapports hommes de médias et acteurs de l’industrie de la musique au centre d’un Talk à Douala :: CAMEROON

A l’initiative du Cartel, la rencontre a permis d’aborder la problématique d’une collaboration saine entre les acteurs de l’industrie de la musique et les hommes et femmes de médias.

« comment l’industrie musicale peut-elle être source de revenus pour les hommes de médias » et « l’impact des médias sur le développement de l’industrie musicale ». Voilà les deux thèmes qui ont été abordés ce mercredi 23 juin à l’occasion de la troisième édition des « Radios Saved My Life » concept mis sur pied par le cartel pour discuter des problèmes des hommes de médias et les résoudre.

Après la première édition consacrée globalement aux hommes de médias et la deuxième édition dédiée aux femmes de médias, cette troisième édition qui arrive dans la foulée de la fête de la musique pour essayer d’aborder la problématique d’une collaboration fructueuse  entre les hommes de médias et les acteurs de l’industrie musicale.

Étaient donc invités à cette discussion, les hommes de médias qui travaillent ou qui ont travaillé dans la carrière de certains artistes à succès à l’instar de Didier Kouamo , ancien manager de Stanley Enow , Marie Gabrielle Mfeugue, attachée de presse de Lady Ponce et Yvan Ango attaché de presse de Ko-C et de plusieurs autres artistes. Ensemble et face à leurs confrères, ils ont exploré les pistes d’un partenariat gagnant - gagnant entre acteurs de l’industrie musicale et les hommes de médias «  si vous voulez être rémunérés après avoir signé avec un artiste, vous devez souvent aller chercher l’argent vous même en multipliant les stratégies » avoue  Marie Gabrielle Mfeugue.

Pour Yvan Ango, « l’industrie est encore embryonnaire et le processus reste perfectible. avec la volonté de toutes les parties on peut aboutir à une véritable industrie musicale qui permettra aux hommes de médias de tirer leur épingle du jeu ».

Le deuxième panel constitué de Carole Leuwé , Phillipe Essaka , Tony Nobody et Tony Mefe a quand à lui traité de l’impact des médias dans le développement de l’industrie musicale. Un sujet qui a déchaîné beaucoup de passion et de réactions venant du public constitué d’hommes et femmes de médias et autres artistes. Seuls les intermèdes assurés par la jeune Diane Beza et Sango Édi ont réussi à calmer débats.

Il faut dire les « Radio Saved My Life » sont une série d’activités qui tournent autour des thématiques qui vont permettre aux hommes et femmes de médias de mieux vivre leur métier afin d’en faire le métier de rêve qu’il devrait être. Initiés par Le Cartel , il est question de changer la donne actuelle qui fait passer les hommes de médias presque pour des Parias pourtant ces derniers exercent un métier noble.

Des initiatives comme celle de ce mercredi il y en aura encore plusieurs rassurent les membres du Cartel afin de sortir les hommes de médias d’une certaine précarité généralisé et leur donner la place qu’ils méritent dans la société.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo