CRIME PASSIONNEL À MBOUDA : UN HOMME TUE SA MAÎTRESSE LORS D’UNE BAGARRE ET SE DONNE LA MORT
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: CRIME PASSIONNEL À MBOUDA : UN HOMME TUE SA MAÎTRESSE LORS D’UNE BAGARRE ET SE DONNE LA MORT :: CAMEROON

Le corps sans vie de Rosy Tiwa âgée de 30 ans a été retrouvé étalé au sol et celui de l’homme âgé de 45 ans, suspendu à une corde.

La découverte macabre s’est faite la nuit dernière dans la chambre de cet homme par son épouse. La scène tragique se déroule au village Toussi de Bamendjinda dans les Bamboutos à l’Ouest du Cameroun.

En effet, la veuve du défunt, absente depuis vendredi dernier, n’est revenue qu’hier dans la soirée. C’est lorsque les enfants déclarent l’absence de leur père depuis samedi de la maison que les recherches ont commencé jusqu’à cette découverte tard dans la nuit.

Les deux tourtereaux seraient morts depuis samedi 5 juin, jour où ils ont été aperçus pour la dernière fois. Ce n’est que dans cette nuit de mardi à mercredi que les corps ont été retrouvés en état de putréfaction. Le cadavre de la femme était recouvert de sang et de graves blessures sur la tête, ses vêtements déchirés ainsi ceux de l’homme lui aussi blessé.

D’après les témoignages des membres de la famille, Boniface Penetchou se serait donné la mort après avoir constaté le décès de sa maîtresse à la suite à une rude bagarre.

«Elle est rentrée du marché samedi à 9h. Elle ressort pour prendre la moto en route, j’envoie ma petite fille l’appeler. Je lui demande qu’elle part où, elle ne me répond pas. Elle reprend sa moto elle s’en va. Quand son petit frère est revenu du travail le soir, j’ai demandé qu’il l’appelle au téléphone mais ça ne passait pas», relate Joseph Ndé, le père de la défunte. Depuis ce jour, il n’a plus eu des nouvelles de sa fille jusqu’à ce qu’on vienne lui annoncer son décès.

De son petit nom « le messager » , Boniface comptait prendre pour deuxième épouse cette jeune femme. Mais ces derniers temps, la relation semblait ne pas être au beau fixe.

«Le gars est venu demander la main de ma fille. Mais j’ai demandé qu’il revienne un autre jour parce que je faisais le deuil de ma belle-mère et il fallait que cela se passe en présence de mes frères. Il est parti et ça fait plus d’un mois, il n’est pas revenu», relate Joseph Ndé, le père de la défunte.

Boniface n’est plus jamais revenu voir les parents de Rosy, mais les deux continuaient à entretenir leur relation amoureuse. Une relation plutôt entachée de multiples violences. Les deux se livraient régulièrement à la bagarre, même dans les lieux publics. Le papa de Rosy dit avoir plus d’une fois rappelé le prétendant de sa fille à l’ordre.

«Chaque fois j’entends seulement qu’il bagarre avec ma fille. Je l’ai appelé plus d’une fois pour lui demander qu’il la tape en vertu de quoi ? Et lui dit que s’il doit se marier avec elle qu’il vienne se présenter et la famille lui donne la femme», soutient le papa de la défunte.

Rosy Mimi Tiwa, meurt à l’âge de 30 ans, laissant une adolescente de 16 ans, issue d’une grossesse précoce. Boniface quant à lui, abandonne une veuve éplorée avec des enfants.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo