PAIX AU CAMEROUN : IL SUFFIRAIT DE ...
CAMEROUN :: POINT DE VUE

PAIX AU CAMEROUN : IL SUFFIRAIT DE ... :: CAMEROON

A la manière de nos Lions Indomptables de football qui peuvent se targuer de compter autant d’entraineurs sélectionneurs qu’il y a de camerounais, la problématique posée par les remous sociopolitiques et sécuritaires qui affectent notre pays aligne ses myriades d’experts proposant une kyrielle de pistes de solutions, les unes et les autres rivalisant de simplicité, d’audace, d’originalité et d’à-propos. 

De cette constellation d’idées émises possiblement de bonne foi, mais dont on ne saurait dire qu’elles soient toutes réalistes, bénéfiques ou à tout le moins compatibles, une constante se dégage. C’est cette espèce de superficialité confinant parfois à l’ingénuité dans l’approche des sujets de tensions. Cet état d’esprit transparait à travers l’expression il suffirait de… !

Ainsi pour d’aucuns, il suffirait de décréter une amnistie générale pour que cessent les violences. Pour d’autres tout aussi inspirés, il suffirait de changer la forme de l’Etat pour que disparaissent les ressentiments, il suffirait de procurer des emplois à tous pour que revienne la paix. Et la liste des préconisations de s’allonger !

Pour les responsables de la paix et la sécurité par contre, il aura fallu à chaque fois comprendre, avant d’y apporter les additifs et correctifs adaptés, les ressorts sociologiques, les besoins économiques et les inclinations idéologiques sous-tendant les revendications populaires ou corporatistes. Le train de mesures prises jusqu’ici semble avoir donné satisfaction à la majorité des attentes exprimées.

Capitaine de Vaisseau 
Cyrille Serge ATONFACK GUEMO 
Chef DIVISION COMMUNICATION 
MINISTÈRE DE LA DÉFENSE

Yaoundé, le 08 juin 2021

Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo