Can Cameroun 2021 : De gros enjeux font renvoyer le tirage au sort
CAMEROUN :: SPORT

Can Cameroun 2021 : De gros enjeux font renvoyer le tirage au sort :: CAMEROON

Une correspondance signée du secrétaire général de la CAF le 4 juin dernier, adressée aux présidents du COCAN et de la FÉCAFOOT, sollicite le décalage de la date initiale.

La peur a probablement changé de camp, comme l’estiment certains observateurs du football, au regard de la correspondance que la CAF vient d’envoyer au Cameroun, pour lui signifier qu’elle n’est pas prête pour la cérémonie du tirage au sort de la CAN 2021, initialement prévue pour le 25 juin prochain. « Nous reconnaissons les efforts déjà engagés par le COCAN pour l’organisation du tirage au sort à la date initialement arrêtée au 25 juin 2021. Mais compte tenu des contraintes logistiques et organisationnelles, il nous apparait indispensable de donner à tous les acteurs plus de temps pour finaliser, chacun de son côté, cette organisation que la pandémie du Covid-19 ne manque pas de compliquer », écrit Veron Mosengo-Omba, le secrétaire général de de la CAF.

Dans la foulée, il annonce son arrivée au Cameroun à la tête d’une importante délégation pour rencontrer les autorités camerounaises. « Je conduirais personnellement une délégation à Yaoundé, du 14 au 16 juin 2021. Cette visite sera également l’occasion d’organiser la mise en place du bureau CAF de la CAN à Yaoundé. L’ordre du jour ainsi que les documents de voyage nécessaires de la délégation vous seront communiqués en temps utile », poursuit-il.

Un préjudice pour le Cameroun

Le secrétaire général de la CAF indique dans sa lettre la nécessité de ce report dont la date définitive sera arrêtée dans les prochaines fenêtre du calendrier footballistique. Ce qui signifie que ce tirage au sort pourrait être reprogrammé au mois de d’août ou septembre prochain. En même temps qu’il apprécie le Cameroun dans ses efforts pour les infrastructures de qualité, que les inspecteurs de la CAF ont parcouru lors de leur dernière mission du 21 au 28 mai derniers. Cette attitude de la CAF démontre que la pression n’est plus du côté du Cameroun, qui était prêt à organiser la cérémonie du tirage au sort à la date convenue.

Selon nos sources, une réunion en visioconférence s’est tenue entre les responsables de la CAF et ceux du COCAN, dont le ministre des Sports, le Pr Narcisse Mouelle  Kombi, est le président, le 02 juin dernier. L’hypothèse du renvoi de la date du tirage au sort a été évoqué. La CAF a motivé sa décision par de nombreux changements sur le plan du personnel sont en cours. Des difficultés financières et logistiques existantes. Des changements à plusieurs niveaux de l’organisation de la CAN ont été proposés, à l'instar des logos de la compétition. Le temps restant d'ici la compétition ne peut pas permettre de faire les réajustements nécessaires, notamment sur le plan marketing. D'où la demande de report. « La question de la pandémie n’a pas été abordée au cours de cette réunion », nous confie notre source. Le Pr Narcisse Mouelle Kombi, à la suite des arguments développés par la CAF, selon notre informateur, a précisé que la partie camerounaise est prête car, tous les moyens logistiques et financières ont été dégagées.

Tout en soulignant le préjudice qu'allait subir le Cameroun suite à ce report. Le Cameroun ayant déjà contractualisé avec tous les partenaires de l'événement qui travaillent depuis plusieurs mois. Toutefois, dans la logique partenariale CAF- Cameroun, des adaptations et réajustements vont être opérés par le COCAN.

Le jeu trouble de la FIFA

En fait, le Cameroun, selon nos informations, a engagé son propre consultant événementiel pour les cérémonies d’ouverture et de clôture de la CAN 2021, Leap Studio. Lequel a bloqué des équipes pour le 25 juin 2021 au Cameroun et à l'étranger, qui ont commencé à convoyer des équipements. Ces derniers ne pourraient pas rester au Cameroun jusqu'en août septembre, nouvelle date probable du tirage au sort. Le COCAN a engagé fortement les préparatifs, par exemple des groupes et artistes qui vont prester. Mais, la CAF veut faire venir un nouveau consultant de Suisse, Angelini Design, imposé par la Fifa. Le Cameroun a indiqué à la CAF que si elle insistait pour un changement, elle serait responsable des charges engagées pour l’ancien consultant et le nouveau qu’elle souhaite enrôler.

On l’a appris hier, qu’il y a des démissions en cascades au sein du personnel de la CAF. Notre source indique qu’Anthony Baffoe a démissionné de son poste de secrétaire général adjoint de la CAF. De même que, le directeur commercial de la CAF Ali Aissaoui, qui a aussi démissionné. La CAF rentre ainsi dans une zone de turbulence à quelques mois de le CAN Cameroun 2021. Patrice Motsepe devra montrer qu’il est l’homme de la situation à la CAF.

Lire aussi dans la rubrique SPORT

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo