FECAFOOT : Un imbroglio sans fin
CAMEROUN :: SPORT

CAMEROUN :: FECAFOOT : Un imbroglio sans fin :: CAMEROON

Depuis janvier 2021, l'actualité à la Fédération camerounaise de football est rythmée par des querelles multiples, notamment autour de la légitimité du bureau exécutif conduit par Seidou Mbombo Njoya.

Au commencement pour ainsi dire était la plainte d’Olympique de Meiganga, club anonyme de la ligue régionale de football de l'Adamaoua et compagnie qui contestaient l'élection du 12 décembre 2018, qui avait porté à la présidence de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), Seidou Mbombo Njoya. Cette plainte relevait des irrégularités lors de l'assemblée générale d'octobre 2018 qui avait adopté les textes qui devaient être appliqués lors de l'élection du 12 Décembre.

Le 15 janvier 2021, le Tribunal arbitral du sport (Tas) rend son verdict : l'élection de Seidou Mbombo Njoya à la présidence de la FECAFOOT est annulée. Une nouvelle élection doit être organisée. On s'attend alors que la Fifa fasse comme par le passé, en nommant un comité provisoire de gestion chargé de réécrire les textes, de gérer les affaires courantes et d'organiser la nouvelle élection. Cette attente est balayée d'un revers de main.

Le 17 janvier 2021, par correspondance de la secrétaire générale Fatma Samoura, la Fifa décide de maintenir Seidou Mbombo Njoya et son bureau exécutif en fonction. La correspondance de la secrétaire générale précise qu'ils sont chargés d'assurer l'intérim jusqu'à l'organisation de la nouvelle élection qui doit se tenir dans « les meilleurs délais ». Seidou Mbombo Njoya et son équipe sont ainsi chargés de gérer les affaires courantes et de revoir les textes. Pour ceux qui ont porté plainte et qui ont eu gain de cause, c'est la consternation. Le maintien de Seidou Mbombo Njoya à la présidence de la FECAFOOT passe mal. La riposte s'organise. Le 2 février 2021 une assemblée générale de la FECAFOOT se tient en vidéo conférence. Cette assemblée générale décide d'une période transitoire de trois mois et met en place un bureau exécutif présidé par Albert Mbida.

On croit alors sortir de l'imbroglio, mais on se rend compte que les hostilités sont plutôt relancées. Le 19 février 2021, répondant à une correspondance du secrétaire général de la FECAFOOT, tendance Seidou Mbombo Njoya, Veron Mosengo Omba, alors directeur de la division des associations membres de la Fifa, écrit que l'instance faîtière reconnaît Seidou Mbombo Njoya et son bureau exécutif comme les dirigeants légitimes de la FECAFOOT. Le gouvernement camerounais s'en mêle. Un message est envoyé aux gouverneurs des régions par le ministre de l'Administration territoriale pour les instruire de reconnaître comme président de la FECAFOOT Seidou Mbombo Njoya. Le calme est revenu : les championnats élite 1 et élite 2 sont lancés ; on se prend à rêver d'une paix durable mais ce n'est qu'une illusion.

Le 4 mai 2021, le feuilleton est relancé : le bureau exécutif provisoire présidé par Albert Mbida suspend Seidou Mbombo Njoya et son équipe de toute activité pour 5 ans. Le 11 mai 2021, riposte du camp Seidou Mbombo Njoya. Dans un communiqué le désormais 4ème vice-président de la Caf, menace de saisir la justice si Albert Mbida et son équipe continuent de prétendre parler au nom de la FECAFOOT. La situation que vit la FECAFOOT est la conséquence de la mésentente de ceux qui aspirent à diriger le football camerounais.

Depuis la présidence de Maha Daher entre 1994 et 1996, la FECAFOOT n'a jamais connu la paix. Cette mésentente des acteurs du football camerounais a entraîné l'intervention de la Fifa. Une intervention qui, au lieu de résoudre les problèmes, a plutôt exacerbé les tensions. Maintenir en fonction un président dont l'élection a été annulée par décision de justice, ne passe pas, surtout que Seidou Mbombo Njoya avait trouvé une porte de sortie en se faisant élire 4ème vice-président de la CAF. La période transitoire n'a pas été limitée comme par le passé, ce qui fait croire à une conspiration pour permettre à Seidou Mbombo Njoya d'aller au bout de son mandat de 4 ans commencé en Décembre 2018.

Lire aussi dans la rubrique SPORT

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo