Succession à Etoudi : Franck Biya peut il remplacer Paul Biya ?
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Succession à Etoudi : Franck Biya peut il remplacer Paul Biya ? :: CAMEROON

On en parle de plus en plus. La succession au palais présidentiel de Yaoundé donne ses prémices. A l’instar du Togo, et du Gabon, un lobbying se crée autour du fils de Paul Biya, Franck Biya.

La question de succession au palais de Yaoundé se fait de plus en plus ouverte. On en parle sans couvrir la bouche dans les salons feutrés de la capitale aussi bien que les Bars de Mvogada et la Briqueterie. Dans les hautes sphères de l’Etat, des clans sont perceptibles : les Bulu contre les Nanga. Les Ewondo sont à l’affut. La presse en fait écho : pour ou contre.

Depuis quelques temps, la toile est mise à contribution, avec le Mouvement Citoyen des Franckistes pour la Paix et l’unité du Cameroun. Objectif principal « porter son Champion Franck Biya au pouvoir dans le strict respect de ses valeurs dont la probité morale » Il intervient comme un sondage de l’opinion sur une éventuelle candidature de Franck Biya à la présidentielle 2025. Franck Biya peut il remplacer Paul Biya à la tête du Cameroun ? Le sujet s’installe dans l’opinion, subrepticement. Par doses homéopathiques, il s’installe dans l’actualité. Son promoteur, Alain Fidèle Owona s’est invité dans une chaine de télévision de la capitale Yaoundé pour mettre en garde ceux visant à discréditer le mouvement, en lui impliquant dans un appel de fonds en faveur du mouvement de soutien à une éventuelle candidature à la magistrature suprême du fils de Paul Biya.

Et la toile répond, péremptoire, « Monsieur Alain Fidèle Owona n'a jamais consulté Franck Biya pour lancer un mouvement politique en sa faveur » Bien plus et selon l’internaute Zephirin Koloko « Les vrais responsables de ce mouvement sont au sein du sérail. Ils rêvent d'un destin présidentiable à tout prix et à tous les prix » Au demeurant, dans une correspondance à camer.be, Marthe Cecile Minca sème le doute et crée la confusion dans les esprits « Probablement parce que Franck Biya est la seule personne qui rassemble à lui seul le plus grand nombre de confluences pour devenir le prochain président du Cameroun » Elle enfonce le clou en faisant allusion à une succession Monarchique dans une République « Au Cameroun étant donné que la

question sur la succession se profile Franck s'impose d'une part comme un successeur nature »

En attendant l’élection présidentielle de 2025, la presse locale s’indigne «Frank Biya dans la gueule des loups». Pour la tribune d’Afrique, Çay est, le mouvement des ‘’frankistes’’ fait flèche de tout bois pour positionner Frank Biya dans la course à la présidentielle en 2025.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo