Tribalisme, tribalisme, tribalisme: VOUS ÊTES TRIBALISTES, AVOUEZ-LE
CAMEROUN :: POINT DE VUE

CAMEROUN :: Tribalisme, tribalisme, tribalisme: VOUS ÊTES TRIBALISTES, AVOUEZ-LE :: CAMEROON

Je l’ai déjà dit une fois : « Si tu déclares que les membres d’un parti politique sont tous de la même ethnie, dis-toi que c’est peut-être parce que ceux qui ne sont pas de cette ethnie ont refusé d’y adhérer ... avec justement le motif qu’ils ne sont pas de cette ethnie. »

En d’autres mots, les tribalistes, ce sont eux. 

Les tribalistes, ce ne sont pas les présents, mais les absents. Les tribalistes ce sont ceux qui, pour masquer leur tribalisme, accusent d’autres de tribalisme en disant : « Jamais de la vie je n’entrerai dans ce parti tribal ». Ce sont ceux qui se donnent hypocritement le beau rôle pour justifier leurs propres pulsions de repli identitaire, et apaiser une conscience malhonnête. C’est aussi flagrant que le nez au milieu du visage! 

Car quand on n’est pas tribaliste et qu’on constate qu’une ethnie est fortement représentée dans un parti, la seule solution pour apporter de la diversité, c’est que nous qui sommes d’une ethnie différente venions y adhérer à notre tour. On ne peut pas tenir autrui responsable de nos choix conscients. Si les femmes sont les plus nombreuses à manger des sucreries, c’est parce que les hommes décident délibérément de ne pas en manger autant. Ils ne peuvent donc pas sérieusement se plaindre que « les femmes adorent la crème vanillée », alors que nul ne leur interdit d’en consommer s’ils le veulent.
Alors l’argument : « parti ethnofasciste » n’est qu’un lâche et nauséabond transfert de culpabilité. Ce sont les frasques immatures d’un troupeau de tribalistes incapables de s’assumer.

TRIBALISME D’ETAT - LA 11EME PLAIE D’ÉGYPTE 

Quand vous acceptez d’abandonner le modèle africain de l’autorité et que vous embrassez le « Demos Cratos » (gouvernement du peuple) occidental, il faut être capable de l’appliquer dans le réel. Car le danger avec un pouvoir de 38 ans, c’est qu’il crée une habitude, un sentiment de propriété, un élan de privatisation de la chose publique en bien familial. Tant et si bien que la simple idée (même lointaine) d’une alternance sonne comme une agression aux oreilles des bénéficiaires de ce régime là. Et la Crevettonie est un cas d’école. 

Pour mieux comprendre, imaginez une personne née en 1982. Elle a eu 18 ans en l’an 2000, et est devenue parent la même année. Elle a aujourd’hui 38 ans et son fils en a 20. Nous avons donc là coup sur coup, deux générations qui n’ont vu, entendu et connu qu’un seul homme à la tête de l’Etat. Dans leur esprit, le palais présidentiel est une résidence personnelle, construite par et pour son actuel occupant. L’idée d’alternance leur est étrangère, comme l’esclave né dans le cachot et pour qui la liberté sonne comme une insulte. C’est le paradigme de la norme inversée. 

Et si ce parent et son enfant s’avèrent par hasard de la même ethnie que leur champion, après 38 ans d’habitude, le pouvoir raisonne alors comme « leur chose », et que personne ne peut (et ne doit) venir leur arracher. Ils vont ainsi développer une agressivité immédiate contre ceux qui oseront lever la tête en ce sens. Même si (et surtout) si ce sont leurs « frères du village ». 

Voila pourquoi vous entendez des « républicains » en coton mouillé vous dire : « Tu es une honte pour nous, un traitre pour le clan X », sous le silence babylonien d’une élite pervertie, et autoproclamée patriote. Les mêmes qui disent lutter contre le tribalisme en brandissant à tour de bras le « un et indivisible » ont organisé (pour les uns) et applaudi (pour les autres) le blocus policier contre leurs compatriotes sur la route de Canaan. Les mêmes qui de jour disent : « Ma patrie d’abord »  sont ceux qui, de nuit, crient à leurs compatriotes : « Rentrez chez vous! »

Sous haute protection institutionnelle ; voire « sous haute instruction » de l’autre. 

DES COBAYES QUI S’IGNORENT 

Depuis le collège, on nous parlait de Karl Marx (1818-1883), le révolutionnaire socialiste allemand qui a écrit en 1848 avec son ami Friedrich Engels, un petit livre d’une trentaine de pages intitulé « Le Manifeste du parti communiste ». Dans l’un des extraits les plus implacables de ce célèbre document, ils martèlent : « L’histoire de toute société à nos jours n’a été qu’une histoire de lutte des classes.»

Autrement dit, celui qui s’englue dans des considérations pourries du type : « Nous les Bulu on a le pouvoir » ; « Chez nous les Bassa on a eu Um Nyobé » ; « Les Bami sont les meilleurs » est juste un inconscient qui pense que réfléchir est illégal. Car ne vous y trompez pas : il n’y a pas 10, ni 25, ni 300 tribus au Cameroun, il n’y en a que deux (02) : les buveurs de vin blanc et le reste.

Et la tribu des buveurs de vins blancs est très hétérogène : on y trouve des Moundang, des Bamiléké, des Eton, des Bulu, des Bassa, des Fulbé ... bref de tout. Et ils s’entendent à merveille sur quasiment tous les points, en particulier sur comment piétiner davantage la tribu de la masse (elle-même tout aussi hétérogène). Cette clique dirigeante ne se bat et ne se querelle jamais. Ceux qui se chamaillent et se tiraillent à longueur de temps au gré de leurs affinités, ce sont les miséreux du bas de l’échelle. Et là réside toute la bêtise.

Car il s’agit ici d’un tribalisme artificiel, fabriqué par les vrais coupables de votre misère pour voiler leur culpabilité et vous orienter vers des boucs émissaires. Vous devenez alors des cobayes téléguidés, des zombies qui s’ignorent. Et en plus de vous utiliser comme bétail électoral tous les 5/7 ans, vos bourreaux que vous appelez « Excellence » vous utilisent au quotidien comme antennes de la diversion. Ils balancent des commérages et vous les propagez par satellite : « X a volé 14 milliards » ; « Y est un fasciste pédophile » ; « Z a insulté le genou de tel » ... jour après jour.

Vous leur rendez de ce fait un service titanesque, et eux, ricanent de la colonne de fourmis que vous formez dans ce triste spectacle .

Les choses ne resteront pas éternellement ainsi, pensez y. Pourquoi Adolf Hitler est entré dans l’histoire en démon ? Est-ce parce qu’il a tué 6 millions de Juifs ? ERREUR : c’est parce qu’il a perdu la guerre, tout simplement!  Le roi Léopold II de Belgique a éliminé bien plus de Congolais et a coupé des mains à d’autres, mais il possède un superbe monument en son honneur à Bruxelles, Place du Trône. Si l’Allemagne nazie avait remporté la guerre, le très apprécié Général de Gaulle n’aurait pas connu la même biographie dithyrambique, ainsi que les nombreuses avenues en son nom dans nos enclos de pays. 

De même, les « patriotes », les « républicains » et autres « autochtones » de la Rivière des Crevettes sont convaincus de leurs propres mensonges uniquement parce que ce sont eux qui pour pour l’instant possèdent la force militaire et l’exécutif de facto. Ils savent précisément qu’en cas de retournement de situation, leur étiquette subira un brutal virage de 180*. Ce sera le cataclysme, et ils transpirent à grosses gouttes rien que d’y penser. D’où leur bestialité quasi instinctive à la moindre adversité sérieuse. 

A présent que tu sais ces choses, tu as le choix entre réfléchir par toi-même et sortir de l’instrumentalisation, ou de demeurer volontairement en mode mouton, pour un bénéfice qui profite à d’autres.
 
La chèvre broute où elle est attachée ... sauf quand l’herbe c’est du cannabis 


EKANGA EKANGA CLAUDE WILFRIED 
( Autochtone de Kousséri )

Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo