World news CAMEROUN :: Arrondissement de Pouma : La chefferie de Ngompem au centre de plusieurs convoitises. :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
World news CAMEROUN :: Arrondissement de Pouma : La chefferie de Ngompem au centre de plusieurs convoitises. :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
 
CAMEROUN :: SOCIETE CAMEROUN :: Arrondissement de Pouma : La chefferie de Ngompem au centre de plusieurs convoitises. :: CAMEROON
  • Habeas Corpus : Samuel Mben Mben
  • mardi 11 août 2020 03:17:00
  • 1491

World news CAMEROUN :: Arrondissement de Pouma : La chefferie de Ngompem au centre de plusieurs convoitises. :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU

Le fils de Louis Yinda nommé Wilfried Yinda est candidat à la chefferie et devra affronter son cousin Parfait Yinda dont le père était chef jusqu’à sa mort le 25 mars 2020 à Douala. La désignation du nouveau chef aura lieu ce 12 août 2020 à l’école publique de Minomindjock.

L’affaire de la chefferie de Ngompem à Pouma s’est répandue dans les réseaux sociaux comme une traînée de poudre. Les enfants de l’ancien Chef Gervais Yinda croient dur comme fer que cette chefferie devrait leur revenir au regard des dispositions légales y afférentes ; notamment l’article 8 du décret du 15 juillet 1977 portant organisation des chefferies traditionnelles. Cet article énonce que : « Les chefs traditionnels sont, en principe, choisis au sein des familles appelées à exercer coutumièrement le commandement traditionnel. » Les enfants de feu Sa Majesté Gervais Yinda ont même adressé une correspondance au Chef de l’Etat dans laquelle ils accusent Louis Yinda, le sous-préfet de Pouma et Atanga Nji de vouloir imposer Wilfried Yinda comme chef ; avec la complicité de quelques notables corrompus.

Selon ces enfants, « à Ngompem le successeur est issu de la lignée directe du défunt Chef, choisi parmi ses enfants, sauf si le candidat désigné et les candidats potentiels ne disposent pas des facultés mentales requises pour exercer la fonction ou y renoncent explicitement » Sic !

Consultations coutumières

Un administrateur civil principal que nous avons interrogé au sujet de l’interprétation de ce décret du 15 juillet 1977 portant sur l’organisation de la chefferie traditionnelle, précise que : « La logique du Minat qui n’est pas sur écrit est que la chefferie se transmet de père en fils mais lors des consultations antérieures à la désignation du chef, l’autorité administrative s’informe sur la genèse de la chefferie auprès des notables et se doit de respecter le mode de transmission. »

Après notre enquête à ce sujet, la chefferie de Ngompém ne se transmet pas de père en fils. À preuve le père du défunt chef Gervais Yinda n’était pas Chef. Il a succédé à son oncle Germain Um Billong qui est encore vivant et qui souhaite que la chefferie aille cette fois-ci chez Louis Yinda ou à tout le moins à son fils Wilfried Yinda. Ainsi, apprendrons-nous qu’au cours des 10 dernières générations (plus d’un siècle : 120 ans) de la grande famille Log Mboui à laquelle appartiennent les candidats à la chefferie, aucun fils en filiation directe n’a succédé à son père. Cette règle, semble-t-il, permet de préserver l’équité entre tous les membres de la grande famille Log Mboui grâce à un système de rotation. À Ngompem, tous les Log Mboui peuvent potentiellement postuler et ce sont les notables qui choisissent le plus généreux capable de travailler pour le bien-être de tout le village.

Qui est Wilfried Yinda ?

Il est un Ndog Kobe, un digne fils qui fait la fierté de Ngompem ; un jeune vaillant Log Mboui dont le grand-père fut Chef de Ngompem. Au regard de cette filiation, Wilfried Yinda est légitime et a le droit comme les autres de postuler pour la chefferie ; ce sont les notables qui choisiront celui qui est capable de porter et de faire prospérer le village comme l’exige la coutume. Wilfried Yinda est très apprécié par les jeunes en raison de son humilité à nulle autre pareille.

Il ne ménage aucun effort pour apporter aide et assistance aux populations de ce village qui compte plus de 5000 âmes. Son attachement à son village et son engagement depuis des années à ses frères et sœurs le placent manifestement sur un piédestal. Les populations pensent donc qu’au-delà des dispositions coutumières qui mettent un accent sur la rotation du pouvoir traditionnel entre les familles Log-Mboui, Ngompem aura davantage une expression pittoresque si Wilfried Yinda est leur Chef.

Barrage Hydroélectrique Grand Oweng

La firme américaine Hydromine a récemment réaffirmé son intérêt pour la construction au Cameroun du barrage de Grand Eweng en amont du fleuve Sanaga qui longe plusieurs villages et cantons dans le département de la Sanaga-Maritime et du Nyong-et-Kelle. Ce gigantesque projet évalué à près de 2000 milliards de F CFA va traverser le village Ngompem. C’est peut-être pour cette raison que la chefferie de ce village suscite plusieurs convoitises. Des études géologiques font état des gisements de pétrole et des métaux précieux dans le sous-sol de Ngompem. C’est donc une aubaine pour ce mythique village qui aura un nouveau Chef ce mercredi 12 août 2020.

11août
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo