World news CAMEROUN :: Insécurité à Kribi : La police saisi des armes de guerre :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
World news CAMEROUN :: Insécurité à Kribi : La police saisi des armes de guerre :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Le Messager : Landry TSAGA
  • lundi 03 août 2020 17:03:00
  • 1705

World news CAMEROUN :: Insécurité à Kribi : La police saisi des armes de guerre :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU

Une vaste opération de ratissage menée conjointement par la gendarmerie du littoral et le commissariat central de Kribi a permis de mettre la main sur des armes de guerre. De nombreux malfrats ont également été appréhendés.

La bande des quatre est aux arrêts.

Le redoutable gang a été présenté à la presse jeudi dernier par le Dr Raymond Mman, commissaire central de la ville de Kribi. Il s'agit de Leke Conrad âgé de 32 ans, Ebechem Peter Collins 26 ans, Epie Terence 32 ans et Cho Francis Atehqui en compte 39. De sources policières, les «quatre mousquetaires» faisaient partie d'un réseau national de malfaiteurs ayant à son actif de nombreux forfaits commis dans les villes de Douala, Buea, Nkongsamba et Kribi.Ils semaient la terreur depuis quelques temps dans la ville balnéaire. Le mode opératoire de ces hors-la-loi consistait à cibler des personnes nanties habitants les quartiers périphériques. À Nziou, Mpalla ou Bongandoue, ils comptent de nombreuses victimes, expatriés comme nationaux.Le braquage et le vol à main armée étaient leur spécialité.

«Ils spoliaient les victimes après les avoir neutralisé dans leurs domiciles à l'aide d'armes de guerre», indiquent le commissaire divisionnaire Raymond Mman, patron de la police à Kribi.C’était sans compter sur la détermination et la dextérité des éléments du commissariat central dont la toile vient de stopper les ambitions macabres de ces ennemis. De l'avis du commissaire divisionnaire Raymond Mman, «les investigations menées avec le soutien déterminant de la haute hiérarchie de la police ont conduit à une action d'envergure à Douala et à Kribi ; laquelle a permis de démanteler ce redoutable gang à savoir la bande à Ben et Collins.»

Des repris de justice comptent parmi ces derniers. Les mis en cause sont passés aux aveux complets. Ils ont reconnu avoir perpétré des braquages dans les domiciles indiqués.

Complicité

La moisson est bonne pour les forces de police. Au-delà des quatre braqueurs appréhendés, des armes à feu et de nombreux autres objets ont été récupérés. «A ce jour, les victimes déplorent entre autres 3 véhicules emportés dont 1 de marque Ford et 2 Toyota Avensis, mais aussi des numéraires de près de 5 millions de FCFA» a affirmé le commissaire central. Toutefois, les forces de l'ordre ont pu rassembler des téléphones portables, des ordinateurs, 2 fusils de fabrication artisanale et un pistolet automatique.

Un cas de viol sur mineure de 10 ans compte aussi parmi les forfaits commis par ce redoutable gang. Pour opérer dans la ville de Kribi, la bande à Ben et Collins s'appuyait sur un soutien de taille. Il s'agit d'un mototaximan qui était chargé «de les accueillir, de les héberger et de les orienter vers des victimes bien choisies» apprend-t-on. Agissant en véritable logisticien, le mototaximan connu et familier du lieu-dit carrefour Django à Kribi n'avait jusqu'ici attiré aucun soupçon sur sa personne et semblait mener une vie sans histoires. Il doit répondre de ses actes devant le tribunal militaire en compagnie de ses acolytes.

Le commissaire divisionnaire Raymond Mman a appelé les populations à une franche collaboration en dénonçant tout fait et personne suspecte afin de garantir la sécurité des biens et des personnes dans une ville de Kribi en pleine mutation.

03août
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo