World news CAMEROUN :: L’éveil du patriotisme au Cameroun. :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
World news CAMEROUN :: L’éveil du patriotisme au Cameroun. :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
 
CAMEROUN :: LIVRES
  • Correspondance : Enoh Meyomesse
  • mercredi 24 juin 2020 16:00:00
  • 10002

World news CAMEROUN :: L’éveil du patriotisme au Cameroun. :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU

Le patriotisme, dans sa forme contemporaine au Cameroun, a vu le jour au lendemain de l’invasion coloniale allemande, à savoir, dès le mois d’août 1884. En effet, tous les rois douala n’étaient nullement d’accord avec ceux ayant signé les traités du protectorat du 12 juillet 1884 avec les Allemands. Aussi, le 22 décembre 1884, Lock Priso, le roi de Bonabéri, l’un de ceux qui s’opposaient à ces traités, avait vu son village bombardé par un navire de guerre allemand sous le commandement d’un officier du nom de Knorr.

Son vrai nom était Kum'a Mbape, et son titre, roi de Hickory Town. Selon le Prince Kum’a Dumbé III :

«…Kum'a Mbape, roi de Hickory Town ([ - Nom originel de Bonabéri.]), comprend les enjeux de la colonisation et dit non. On essaie de le convaincre avec de l'argent pour signer le traité germano-duala, il refuse. Il déclare aux Allemands : "On va continuer à discuter avec les Anglais parce qu'on les connaît. Ça fait 44 ans qu'on est en train de négocier. Mais vous qui, à peine arrivés, venez nous faire signer des documents, ça sent mauvais". Le message essentiel de Lock Priso était : "Laissez-nous notre liberté" ([ - Prince Kum’a Ndumbé III, L’histoire a donné raison à Lock Priso, Cameroon Tribune, 4 septembre 2014.])

Le Prince poursuit :

« … il a écrit au Consul allemand Max Buchner qu’il refusait l’argent qui lui était offert pour signer le Traité du 12 juillet 1884 permettant le transfert de souveraineté à l’Allemagne, et qu’il demandait que le Consul descende le drapeau allemand hissé sans autorisation sur le territoire de Hickory Town, Bonabéri. ([ - http://www.africavenir.org])

Réaction de von Knorr :

« …j’ai donné l’ordre de brûler la ville Hickory parce que le Dr. Buchner m’a appris que la tribu Hickory et surtout le chef Lock Priso était l’ennemi le plus puissant et le plus dynamique contre la cause allemande au Kamerun et qu’il avait déjà amené les chefs Joss à se rebeller contre le traité de protection… Le capitaine de vaisseau Karcher a par la suite… fait appeler King Akwa et l’a obligé à s’engager immédiatement avec ses hommes à la capture des deux chefs Hickory. J’avais programmé la destruction de Hickory Town et le bannissement du reste de la tribu ennemie pour le lendemain... Hickory Town (Bonabéri), 28 août 1884» ([ - Ibidem, le contre-amiral et chef de l’escadre Ernst Wilhelm Eduard von Knorr, de la marine militaire alle-mande.])

Le Prince nous a également rapporté l’opinion du consul allemand, sur Lock Priso :

« Lock Priso de Hickory Town… en son temps notre principal ennemi et initialement principal résistant de notre prise de pouvoir, donne une impression favorable au premier regard. Imposant et bien corpulent, avec des muscles énormes et une poitrine extraordinairement large et puissante, un teint plutôt clair, une tête bien posée sur une nuque de taureau et avec des traits réguliers et fermes, il appartient à la meilleure des sortes et des plus réussies de prince nègre… Que nous lui avons brulé son village et y abattu quelques gens, oui que nous ayons vraisemblablement pu l’exécuter lui-même s’il était tombé à temps entre nos mains.. » ([ - Ibidem. ])

Concomitamment à Lock Priso, de très nombreux Camerounais ont rejeté l’abandon de leur souveraineté sur leurs terres au profit de l’étranger, en l’occurrence les Allemands. Les envahisseurs ont de ce fait dû livrer une longue et terrible guerre contre eux, qui s’est étalée de 1884 à pratiquement 1907, pour parvenir à asservir la population. Pour cela, le nombre de villages qu’ils ont incendiés, de personnes qu’ils ont pendues, de champs qu’ils ont saccagés, etc., a été considérable.

Enoh Meyomesse

Pour acquérir le livre, cliquer sur ce lien :
https://www.amazon.fr/s?k=le+patriotise+et+le+cameroun&__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&ref=nb_sb_noss 

Pour découvrir d’autres livres d’Enoh Meyomesse, cliquer sur ce lien :
https://www.amazon.fr/s?k=enoh+meyomesse&__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&crid=126B34WOOXLN6&sprefix=Enoh+Me%2Caps%2C567&ref=nb_sb_ss_i_1_7 

1- Nom originel de Bonabéri.
2- Prince Kum’a Ndumbé III, L’histoire a donné raison à Lock Priso, Cameroon Tribune, 4 septembre 2014.
3- http://www.africavenir.org 
4- Ibidem, le contre-amiral et chef de l’escadre Ernst Wilhelm Eduard von Knorr, de la marine militaire allemande.

24juin
Lire aussi dans la rubrique LIVRES
Vidéo