CAMEROUN :: Grâce à la pandémie de Corona virus, il récupère sa femme réfugiée à Mbeng depuis des années :: CAMEROON
CAMEROUN :: Grâce à la pandémie de Corona virus, il récupère sa femme réfugiée à Mbeng depuis des années :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: INSOLITE
  • Camer.be : Yolande Tankeu
  • mercredi 10 juin 2020 17:46:00
  • 7154

CAMEROUN :: Grâce à la pandémie de Corona virus, il récupère sa femme réfugiée à Mbeng depuis des années :: CAMEROON

Si l'adage dit: "à quelque chose malheur est bon", les sombres temps de Covid-19 nous obligent pourtant , dans le cas de notre compatriote Massah Mi (Michel) à parodier cette sagesse en ces termes : "à quelque chose, Corona est bon".

Loin d'être cynique, la responsabilité nous incombe ici de vous raconter l'histoire de notre compatriote, Massah Mi, à qui les turbulences de Corona ont si bien profité.

Pour la petite histoire : Massah Mi avait vécu jusqu'en 2012 une union idyllique avec son épouse Viviane, une union attestée par le mariage aussi bien religieux que traditionnel et bénie de cinq enfants.

Commerçant prospère, Massah Mi avait tout ce qu'un homme pouvait souhaiter dans la vie : boutiques, maisons, voiture, femme adorable mais surtout dotée d'un sens du commerce, enfants obéissants et intelligents. Massah Mi pouvait dormir tranquillement au sens propre comme au sens sens figuré. Il s'était battu comme un lion et avec l'aide de sa moitié Viviane pour joindre la classe moyenne de Douala. Comment ne pas s'en enorgueillir ?

Malheureusement comme il y a une sagesse qui dit que rien n'est acquis, voilà notre compatriote qui se trouve confronté un beau matin au dilemme de sa vie. Viviane a reçu via une copine vivant en France l' invitation à un sommet de femmes d'affaires africaines. La belle et battante Viviane n'est point d'acabit à laisser passer de telles occasions.

Avec euphorie, elle annonce la nouvelle à son charmant époux. Et puisque la nuit porte conseil, toujours selon un adage qui a jusqu'ici guidé les pas de ce commerçant prospère, Massah Mi ne donne pas son verdict séance tenante. Il compte y réfléchir plusieurs nuit.
Après une longue réflexion et concertation avec son ami papa Joseph alias Massa Yo comme tous les enfants de Mabada ont coutume de l'appeler, Masso Mi décide d'exprimer ses doutes à Viviane.

Toutefois, il connaît la détermination de sa charmante Viviane. N'est-ce pas après tout ce qui l'avait attiré, quize ans avant sur cette jolie jeune dame aux joues creuses ?

Massah Mi est un homme de son temps et à son époque, la femme n'est plus assujettie aux autorisations de son repoux. Révolue enfin cette époque où la femme camerounaise avait besoin de l'aval de son mari pour partir à l'étranger !

Viviane va se rendre en Europe mais pour couper court, elle ne retournera au Cameroun qu'en mars 2020 pour proroger son passport devenu une denrée rare dans les ambassade du Cameroun. A peine eut-elle passé quelques semaines au pays que les frontières ont été fermées.

"What you gonna do, woman" entend-on chuchoter au sein de l'association des commerçants intègres dont Massah Mi est membre fondateur.
Et c'est justement là que le bât blesse. Que fera Viviane, une fois coincée entre les quatre murs face au mari, aux enfants et aux meubles qu'elle avaient abandonnés depuis des années ?

Si vous pensez que Massah Mi a fait preuve de revanche, c'est que vous ne connaissez pas l'homme. Se venger, c'est la posture des petits esprits. Mais cela ne voudrait pas dire qu'il n'a pas pendant longtemps mijoté regrets et déception surtout lorsque son dernier fils cherchait la présence maternelle, lorsque lui même cherchait les longs petits bras de Viviane contre lesquels se blottir, lorsqu'il imaginer pendant des nuits pénibles sa perle rare dans les bras d'un 'vieux blanc'.

Aux grands maux, les grand remèdes ! Voici Corona qui vient de restituer à Massah Mi sa femme aimée.

Depuis presque trois mois, Massah Mi a repris sa posture de gentlemen et a reconquis à nouveau sa femme.

À l'heure où notre correspondante recueille les différentes versions au quartier Mabamda à Douala, Viviane nous a juré qu'elle comptait retourner à Paris dans le but de récupérer ses affaires pour retourner vivre son idylle avec son amour Massah Mi. "Ce que Dieu a uni, ne saurait être séparé, même pas par travers Mbeng," nous a juré Viviane.

Amour sincère, calcul ou simple désillusion face à l'utopie de l'eldorado" européen ? Camer.be par la voix de sa correspondante Yolande Tankeu souhaite longue vie, bonheur et propriété au couple.

10juin
Lire aussi dans la rubrique INSOLITE

canal de vie

Vidéo