Violence Gratuite et Perte de toute Crédibilité à Yaoundé
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Violence Gratuite et Perte de toute Crédibilité à Yaoundé :: CAMEROON

Alors que nous pleurions la mort en séquestration sous l’emprise de la torture du journaliste Samuel WAZIZI, dernière tragédie d'un régime très violent et irresponsable, il est important que le régime de Yaoundé comprenne enfin que le consensus politique et son modus operandi sont aussi anciens que les gérontocrates séniles ossifiés et calcifiés qui dirigent le gouvernement.

C'est un pouvoir dont la pierre angulaire la loyauté et la déloyauté perçue est sévèrement punie et réprimée. Le problème, cependant, est que, dans l’approche contemporaine des droits de l'Homme, la loyauté exige la responsabilité, des pratiques réglementaires, démocratiques, civiques et des normes qui définissent clairement les chaînes de responsabilité et de libre arbitre, l'autonomie et la responsabilité au sein du système.

Dans la pratique, il n'y a pas de responsabilité individuelle sans un contexte institutionnel approprié et une responsabilité collective. Par conséquent, les Tonton Macoutes dressés et zombifiés puis les gérontocrates assoiffés de sang qui continuent de commettre des actes de violence et de cruauté gratuits creusent simplement leurs propres tombes parce qu'ils n'ont plus de crédibilité.

Même leurs propagandistes idiots ne peuvent rien faire parce que personne ne croit en un État voyou dirigé par des narcissiques paranoïaques, sanguinaires et psychopathes.

Le CL2P est conscient que le régime de Yaoundé a volontairement sacrifié le pays pour préserver l’infime chance de conserver l'immunité présidentielle contre les poursuites judiciaires. Nous savons, cependant, qu'ils finiront tous leurs jours en prison, avec leurs facilitateurs les plus éminents.

Aussi, il n'y a aucune chance même en enfer que le régime de Yaoundé puisse résoudre les crises auxquelles le Cameroun est confronté. Ils n'ont simplement pas l'intellect ou la personnalité pour le faire. Ils ne sauraient d’ailleurs pas par où commencer, même s'ils le voulaient, ce qui est douteux. Non, le moment où le régime et ses réseaux clientélistes et patrimoniaux de la Françafrique commenceront à récolter l’ouragan qu'ils ont fabriqué est imminent et il n'y a rien qu'ils puissent faire pour en sortir. Car ils n'ont plus ni la crédibilité ni le savoir-faire requis.

Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques – CL2P

http://www.cl2p.org 

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo