CAMEROUN :: Dérapage : Richard Bona, une tête de Turc :: CAMEROON
CAMEROUN :: Dérapage : Richard Bona, une tête de Turc :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POINT DE VUE
  • Repères : Fabrice BELOKO
  • vendredi 29 mai 2020 00:15:00
  • 1770

CAMEROUN :: Dérapage : Richard Bona, une tête de Turc :: CAMEROON

Les multiples publications du bassiste sur les réseaux sociaux divisent les internautes.

La bataille est de mise sur les réseaux sociaux. Dans un camp, on retrouve le bassiste Richard Bona et ses millions de followers qui ne cessent de faire des publications provocatrices et dans le camp adversaire, des citoyens et patriotes qui réagissent quand l’image et la notoriété du Cameroun sont atteintes. Dans un post Facebook le bassiste Richard Bona invite tous les camerounais sans distinction de chapelle politique ou d’origine à faire leur le combat du refus de la perpétuation de la forfaiture. L’auteur multiplie des sorties semblables, qui incitent le courroux des patriotes.

Dans un élan patriotique, les réactions des Camerounais et patriotes sont vives. Didier Badjeck, colonel à retraite n’est pas allé du dos de la cuillère, pour répondre à Richard Bona. « Vous avez insulté tout un peuple, toute une nation. Qui vous en donne l’outrecuidance, vous qui devenez les vrais singes d’une société occidentale atone, en perte de repères et de valeurs ?

Avec plusieurs amis, nous venons de brûler tout ce qui ressemble à vos productions dans nos discothèques, ainsi vous amuserez la galerie chez vos employeurs qui vous adulent au prorata des insultes proférées à l’endroit du pays qui vous a vu naître », répond le colonel retraité. « Il est évident que Richard Bona prêche pour la chapelle du mouvement de Renaissance du Cameroun (MRC) et soutient le mouvement « non au hold-up électoral », du Pr Maurice Kamto. », indique un internaute qui a sollicité l’anonymat.

Pour lever le doute, le bassiste déclare ainsi le 16 mai dernier sur la radio britannique BBC : « je n’appartiens pas au parti de Maurice Kamto » Quelques jours plus tard notamment le 23 mai, le fils de Minta, localité située dans le département de la Haute-Sanaga, dans la Région du Centre, écrit :

« Allez poubelle ! Tout ce qui n’a pas un sens est jeté… C’est quoi "Musien" ??? musée ?? J’ai retrouvé ça dans un vieux carton. On me l’avait envoyé par la poste. Les prix des platventristes. Tout est penché même le trophée. Bienvenue au pays où on a du bois et l’or Mais les trophées sont en karabot ».

Le texte est accompagné d’une image sur laquelle on voit le trophée du prix du « meilleur musicien World », qui lui avait été décerné en 2009. Cette publication, va heurter la sensibilité de plusieurs Cameroun, spécifiquement les leaders d’opinion qui estiment que le bassiste a manqué d’humilité. Cependant, pourquoi avoir gardé le trophée pendant 11 ans ? et pourquoi l’avoir accepté ? son entre autres les interrogations des internautes. .

29mai
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

canal de vie

Vidéo