CAMEROUN :: DECES Me SOUOP SYLVAIN: LETTRE DE LA COMICODI AU PRESIDENT DE L'ORDRE DES MEDECINS :: CAMEROON
CAMEROUN :: DECES Me SOUOP SYLVAIN: LETTRE DE LA COMICODI AU PRESIDENT DE L'ORDRE DES MEDECINS :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE CAMEROUN :: DECES Me SOUOP SYLVAIN: LETTRE DE LA COMICODI AU PRESIDENT DE L'ORDRE DES MEDECINS :: CAMEROON
  • Correspondance : COMICODI
  • vendredi 17 janvier 2020 10:02:00
  • 1861

CAMEROUN :: DECES Me SOUOP SYLVAIN: LETTRE DE LA COMICODI AU PRESIDENT DE L'ORDRE DES MEDECINS :: CAMEROON

Dans cette lettre dont camer.be a obtenu copie, le Président de la COMICODI (La Commission Indépendante Contre la Discrimination et la Corruption, ndlr) interpelle le Docteur GUY SANDJON, Président de l’Ordre des Médecins afin de lui demander d'apporter des clarifications techniques, sur le Protocole de soins appliqué au Patient SOUOP SYLVAIN, Membre du Conseil de l’Ordre des Avocats du Cameroun, Président du Collectif des Avocats du MRC (parti politique) décédé dans les services d’urgence de l’Hôpital Central de Yaoundé. L'intégralité...

Monsieur le Président,

Il nous revient que ce jour, 16 Janvier 2020, Maître Souop Sylvain, Membre du Conseil de l’Ordre des Avocats du Cameroun et président du Collectif des Avocats du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), a rendu à l’âme dans les services de l’hôpital Central de Yaoundé.

En effet le célèbre et brillant juriste, qui y avait été admis quatre jours plus tôt, suite à un accident de la circulation survenu dans les environs de Bafoussam, à l’ouest du pays, serait mort au cours des efforts acharnés, entrepris par les médecins, pour faire face aux problèmes diagnostiqués.

Compte tenu de la personnalité de ce compatriote, les réseaux sociaux sont envahis par toutes sortes d’insinuations et de commentaires aussi perturbants, troublants que choquants, laissant planer des ombres de nature à déstabiliser les esprits.

Aussi, dans l’intérêt de la sauvegarde de l’ordre public, de la morale publique et de la cohésion nationale, j’ai l’honneur de solliciter tout spécialement votre attention, aux fins d’une clarification sur le protocole de soins décidé par l’hôpital pour ce patient.

Il va sans dire, que je reste respectueux des compétences avérés déployés de tout temps par cette formation hospitalière, sous réserve de toute défaillance que pourrait mettre en exergue, un éventuel rapport résultant d’une commission d’enquête circonstanciée, ou toute expertise relevant de tous autres voies et moyens appropriés, validés par votre corporation, et universellement incontestables.

Dans l’attente, croyez, Monsieur le Président, à l’assurance de ma parfaite et fraternelle considération./.

SHANDA TONME

Copie : MINSANTE ; DG/HCY

17janv.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo