CAMEROUN :: Une mallette de 56 millions Fcfa arrachée à un Chinois à Douala :: CAMEROON
CAMEROUN :: Une mallette de 56 millions Fcfa arrachée à un Chinois à Douala :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Mutations : Maylis P. Nsia
  • mardi 19 novembre 2019 13:20:00
  • 1693

CAMEROUN :: Une mallette de 56 millions Fcfa arrachée à un Chinois à Douala :: CAMEROON

La victime, un commerçant, se rendait à une banque pour effectuer un dépôt.

A l’immeuble de trois niveaux situé en face de l’agence de transport Central voyage au quartier Akwa à Douala, l’ambiance est ordinaire le samedi, 16 novembre 2019. Même autour du bâtiment abritant quelques boutiques de Fressai S.A dont le propriétaire a été agressé le 13 novembre 2019, rien n’indique, trois jours après, qu’un malheur est passé par-là. Le commerce des vêtements pour hommes, femmes et enfants, se déroule paisiblement, à l’intérieur comme à l’extérieur. Tout le monde se montre d’ailleurs méfiant, lorsqu’on évoque ce sujet. Aucun employé ne maîtrise l’identité du patron.

Le reporter insiste. Dans les environs, un témoin sort son téléphone portable pour partager une séquence de la scène vécue. « Ce que vous verrez dans cette vidéo, c’est ce que nous avons tous vu. Je n’en dirai pas plus», prévient-il. On se rend donc compte que l’agression du Dg de Fressai S.A a été filmée par une vidéo de sécurité. A gauche, l’on peut apercevoir deux jeunes gens identiquement vêtus de culottes de couleur sombre et de t-shirts blanc-cassés. Le portail des camerounais de Belgique. Ils rôdent autour des poutres, devant la boutique. A droite un jeune- homme tient compagnie à un Chinois, en arborant une tenue similaire à celle des deux premiers. C’est alors que le premier duo sort du corridor qui sépare la boutique de la banque voisine. Le Chinois en question tient une mallette et ignore, visiblement, ce qui se trame autour de lui. Les images se succèdent dans la vidéo. Un jeune devance la victime et chuchote à l’oreille d’un des garçons suspects.

Le troisième larron, lui, contourne un poteau avant de se saisir de la mallette du Chinois. Il fond par la suite dans la nature. L’infortuné s’étonne et tente désespérément de fouiller autour de lui. En vain. Dans la foule, le geste n’a attiré l’attention de personne. Reste que des proches de la victime indiquent que la mallette arrachée contenait une somme de 56 millions Fcfa, que le patron s’apprêtait à aller verser dans une banque. Les témoignes concordants révèlent que le brigand était employé de la victime depuis seulement deux mois.

19nov.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo