CAMEROUN :: L'ONG Mandela Center s'insurge contre l'arrestation arbitraire de quatre jeunes à Yaoundé :: CAMEROON
CAMEROUN :: L'ONG Mandela Center s'insurge contre l'arrestation arbitraire de quatre jeunes à Yaoundé :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Correspondance : Jean Claude FOGNO
  • mardi 21 mai 2019 19:49:00
  • 1331

CAMEROUN :: L'ONG Mandela Center s'insurge contre l'arrestation arbitraire de quatre jeunes à Yaoundé :: CAMEROON

L'ONG Mandela Center International porte à l'attention de la communauté nationale et internationale,

Suite a l'arrestation arbitraire de

- Raymond Anama Jule (activiste),

- Mademoiselle Natacha Mongo, étudiante,
-
Dr. Queba Kuete Christian, Medecin et

- Talla Yannick , avant hier 18 mai 2018 lors de la repetition générale du défile du 20 mai 2019, à la poste centrale de Yaoundé, après quelques minutes de direct sur facebook,

Mandela Center International, à la réception de cette grave atteinte aux droits de l'homme, a entrepris des demarches depuis hier dans l'optique de retrouver les victimes detenues au secret, en violation grave de tous les textes juridiques nationaux et internationaux relatifs aux droits humains.

Toutes nos recherches sont demeurrees vaines. Nos equipes deployees sur le terrain se sont rendues tour a tour a la direction nationale de la police judiciaire, a la direction regionale de la police judiciaire, dans tous les 06 commissariats centraux de Yaounde, dans les locaux du Groupement Special d' Opération, au Groupement de gendarmerie territoriale de Yaoundé, à la Legion de gendarmerie du Centre, au Secrétariat D'État a la défense ( Service central des recherches judiciaires, Commandement opérationnel), à la direction de la Sécurité militaire, à la Direction générale a la Recherche Extérieure, ancien CENER. Joint au téléphone, le colonel Mbankoui Joël Emilie, patron de la sécurité militaire a dit ne rien savoir sur leur arrestation et a promis nous faire visiter toutes les chambres de surete et de torture de son unité.

Pour l'heure, Mandela Center International est en droit d'affirmer qu'ils sont detenus arbitrairement dans les lieux de torture tenus secrets et non conventionnels. Mandela Center International avisera dans les prochaines heures de la suite à donner à cette affaire d'une extrême gravité dans le sens du droit international des droits de l'Homme.

21mai
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo