Camer.be
CAMEROUN :: 70e anniversaire du Commonwealth : Mbella Mbella met en garde les partenaires internationaux :: CAMEROON
CAMEROUN :: POLITIQUE CAMEROUN :: 70e anniversaire du Commonwealth : Mbella Mbella met en garde les partenaires internationaux :: CAMEROON
  • Mutations : Florentin Ndatewouo
  • mardi 12 mars 2019 08:25:00
  • 2207

CAMEROUN :: 70e anniversaire du Commonwealth : Mbella Mbella met en garde les partenaires internationaux :: CAMEROON

En marge des activités relatives à cet événement, hier à Yaoundé, le Minrex a prescrit à ces derniers, le respect de la souveraineté du Cameroun.

Le ministre des Relations extérieures (Minrex) était est monté sur ses grands chevaux, hier 11 mars. Au cours de la célébration du 70e anniversaire de la journée internationale du Commonwealth, Lejeune Mbella Mbella a tenu à attirer l’attention des partenaires internationaux sur la nécessité de respecter la souveraineté de l’Etat du Cameroun. « Nous demandons à nos partenaires bilatéraux et multilatéraux, de connaître la complexité de [notre] pays... Il faut que les gens respectent [notre] souveraineté…

Il ne nous a jamais été donné d’aller donner des leçons à d’autres pays qui traversent également les problèmes de droits humain. Ce n’est pas seulement le Cameroun qui a des problèmes que nous essayons de résoudre. Mais nous n’accepterons jamais des proconsuls », a-t-il martelé, avant de poursuivre : « les Camerounais ont les problèmes qui leur sont spécifiques. Nous avons toutes les ressources humaines. Nous avons toutes les capacités pour résoudre les problèmes nous-mêmes, en tenant évidemment compte des contraintes de nos partenaires bilatéraux et multilatéraux. Donc, je saisis cette tribune pour dire encore que nous ne permettrons à personne de venir nous donner des leçons de proconsuls, comment nous devons gouverner [notre] pays ».

L’intervention du Minrex fait suite au passage le 04 mars dernier, sur les antennes de Radio France internationale (Rfi), du sous-secrétaire d’Etat américain, chargé des affaires africaines, Tibor Nagy. En effet, le « Monsieur Afrique » du Président Donald Trump avait déclaré que « le gouvernement camerounais assure que Maurice Kamto a été emprisonné pour des raisons légitimes. Moi, je pense vraiment qu’il serait très sage de le libérer.

Parce que, que ce soit vrai ou faux, il est perçu comme ayant été incarcéré pour ses activités politiques et cela est inacceptable. Ses militants et lui doivent être libérés et nous ne passerons pas par quatre chemins pour le dire ». Axée sur le thème : « A Connected Commonwealth », la célébration du 70e anniversaire du « club des Gentlemen » vise à établir « tout d’abord, la connexion entre les Camerounais et les autres pays membres du Commonwealth, et la connexion qui existe ; nous en tant que membre de la même société, sur le plan politique, économique, social, culturel. Le portail de la diaspora camerounaise de Belgique. Mais aussi, pour les Camerounais particulièrement, c’est un rappel de la nécessité de faire de cette connexion, un atout, un élément positif pour qu’on se rappelle que [notre] diversité n’est pas un handicap. Qu’en fait, [notre] diversité est un grand atout », a expliqué le ministre délégué auprès du Minrex, chargé des relations avec le Commonwealth, Félix Mbayu.

12mars
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo