Camer.be
Des poursuites judiciaires exigées contre ce Chinois qui a traité le président Kenyatta de singe
KENYA :: SOCIETE
  • Africanews : John Ndinga Ngoma
  • vendredi 07 septembre 2018 09:03:00
  • 3710

Des poursuites judiciaires exigées contre ce Chinois qui a traité le président Kenyatta de singe

Si le gouvernement entend l’expulser, des Kényans réclament des sanctions judiciaires à l’encontre de ce Chinois qui a qualifié Uhuru Kenyatta et son peuple de singes.

L’Afrique encore en colère. À cause d’un homme d’affaires chinois résidant au Kenya qui a décrit le président Uhuru Kenyatta et ses compatriotes comme des singes. Dans une vidéo de deux minutes postée sur Twitter, l’opérateur économique nommé Liu Jiaqi n’y va pas du dos de la cuillère.

Pulse Live Kenya TV@pulseliveKETV
 

Heartbreaking conversation between a Kenyan and a Chinese national that has caused an uproar among so many locals! Take a look.

 
 

Pour lui, tous les Kényans, sans distinction aucune, sont des singes. « Tous, tous les Kényans… Comme un singe, même Uhuru Kenyatta », argue fièrement l’homme. Ce, avant d’ajouter : « Ce n’est pas ma place ici. Je n’aime pas cet endroit, des gens comme des singes, je n’aime pas leur parler, ça sent mauvais, et pauvres, et stupides, et noirs. Je ne les aime pas ».

Mais, mal lui en a pris. À peine venaient-elles d‘être informées de l’affaire, que les autorités kényanes l’ont mis aux arrêts. Liu Jiaqi devrait être expulsé. Option apparemment partagée par Pékin. « Les propos de cet homme ne représentent pas l’opinion de la vaste majorité des Chinois. Il a déjà fait l’objet d’une sanction par sa société et s’est excusé auprès de son collègue kényan », a déclaré Zhang Gang, un porte-parole de l’ambassade de Chine à Nairobi.

Des mesures jugées jusqu’ici insuffisantes par des internautes africains. La plupart d’entre eux exigent de très sévères sanctions judiciaires à l’endroit de Liu Jiaqi. Ainsi qu’en témoignent les tweets ci-dessous.

KIPCHUMBA MURKOMEN, E.G.H @kipmurkomen
 

I know we are mad with Liu Jiaqi for calling us monkeys. But let’s be http://honest.How  many of us call people worse names because they come from different tribes?How many of us hurl obscenities to others coz they hold different opinions?We’ve many&worse Liu Jiaqis among us

 
 

Ces réactions semblent procéder de nombreuses accusations dont les Chinois font l’objet en Afrique. Abandon d’enfants, surexploitation d’employés,… Les descendants de Confucius n’ont pas toujours bonne presse.

De là à faire couver dans le psychisme de certains Africains, un sentiment des plus antipathiques vis-à-vis des Chinois. Même si l’Empire du milieu effectue d’importants investissements à l’image des 60 milliards de dollars promis lors du 3è sommet Chine-Afrique pour le développement du continent.

07sept.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo