Manifestation contre le CNC : Le Sous-préfet stoppe Delor Magellan Kamseu Kamgaing
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Manifestation contre le CNC : Le Sous-préfet stoppe Delor Magellan Kamseu Kamgaing :: CAMEROON

Suite à l’annonce d’une manifestation devant le siège du Conseil national de la Communication (CNC) aujourd’hui 30 Octobre 2015, le Président de la Ligue camerounaise des Consommateurs (LCC) vient de se faire signifier un refus catégorique pour sa manifestation par le Sous-préfet de Yaoundé 1er ; compétent territorialement.

Dénonçant un acharnement face au refus de levée les scellés apposés sur les installations de la chaine de télévision Afrique Média, la LCC avait invité 100 de ses membres à venir manifester, accompagné de leurs téléviseurs, pacifiquement devant les bureaux du CNC sis à Bastos à Yaoundé. Le « bras de fer » de la LCC qui était prévu de commencer avec cette manifestation de 9 à 10h précises, devait se poursuivre chaque semaine jusqu’à la levée des scellés, révèle le Président Delor Magellan Kamseu.

La Ligue Camerounaise des Consommateurs (LCC) basant cette réaction sur la lettre du Ministre de la Communication datant du 2 Octobre 2015 qui demandait expressément au régulateur de lever la suspension et les scellés apposés sur les différents bureaux à Yaoundé et à Douala, précise de la bouche de son Président que cette suspension querellée en elle-même courait jusqu’au 5 Septembre 2015. Alors, le délai dépassé, il n’est plus question de laisser fermer les bureaux et mettre en péril ‘la télévision du peuple ». Pour finir, Delor Magellan va soutenir que si cette décision avait expressément stipulée que la suspension était à durée indéterminée, la LCC n’aurait peut être pas réagi de la même manière.

La suspension du Sous-préfet de Yaoundé 1er venant ainsi stopper près de 100 membres de la LCC, vient régler à moitié ce problème qui oppose depuis quelques jours le Ministre de la Communication au Vice-président du Conseil National de la Communication (CNC). Mais, à travers une campagne de récolte de signatures dans le cadre d’une pétition qui sera lancée dans les tous prochains jours, la LCC compte enfin saisir le Premier Ministre, tutelle du CNC, pour arbitrage en dernier recours.

Just Wait and See.

© Camer.be : Yannick Ebosse

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo