« Paul Biya est le principal obstacle à la réconciliation au Cameroun » :: CAMEROON
« Paul Biya est le principal obstacle à la réconciliation au Cameroun » :: CAMEROON

« Paul Biya est le principal obstacle à la réconciliation au Cameroun » :: CAMEROON

« Paul Biya est le principal obstacle à la réconciliation au Cameroun » :: CAMEROON
« Paul Biya est le principal obstacle à la réconciliation au Cameroun » :: CAMEROON
Pour la majorité des Camerounais, il est clair que le président et son régime sont la première difficulté au développement du pays, précise notre chroniqueur.

Après la déclaration symbolique d’indépendance du mouvement sécessionniste ambazonien au Cameroun, le 1er octobre, et la répression qui a accompagné les manifestations qui se sont déroulées dans différentes localités des régions anglophones, la question qui se pose au peuple camerounais est celle de savoir jusqu’où il est prêt à aller pour sauvegarder « la paix », idée centrale dans la mythologie politique camerounaise ?

Pour l’heure, le consensus est que le « dialogue » serait la solution au « problème anglophone ». Que cette option fasse l’unanimité révèle l’ampleur de l’impasse dans laquelle se trouve le pays. Le 6 octobre, Fame Ndongo, secrétaire à la communication du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, parti au pouvoir), déclarait au micro de RFI que « le dialogue a eu lieu ». Il confirmait en outre que « la forme de l’Etat est non négociable », et il réduisait les acteurs de la revendication anglophone à une « minorité d’extrémistes ».

Loin d’être une surprise, cette rigidité est l’un des marqueurs fondamentaux du régime Biya. Paul Biya ne « dialogue » pas : il réprime. De toute façon, quand bien même voudrait-il dialoguer que son déficit de légitimité politique, après des mois d’une répression aveugle, rendrait un face-à-face entre lui, ou son régime, et les leaders du mouvement sécessionniste improbable. Ceux-ci le récuseraient immédiatement.

Un contexte de fin de règne

La seule option réaliste serait alors le recours à une médiation étrangère. Si elle paraît souhaitable, une telle option est en réalité dangereuse. En effet, presque par définition, les médiations internationales accouchent de compromis qui n’arrangent jamais les pouvoirs en place. Or, à la veille d’une échéance électorale forcément périlleuse, et dans un contexte de fin de règne, le régime Biya ne peut se permettre d’apparaître faible ou fragilisé.

Contraint d’appliquer des résolutions qui lui seraient imposées de l’extérieur, il y a tout lieu de penser que, sous la pression de faucons qui n’auraient plus rien à perdre, il opterait pour la politique de la terre brûlée. Comme cela s’est vu à plusieurs reprises par le passé, un « accord » issu d’une médiation internationale serait l’étincelle qui mettrait le feu aux poudres.

Un changement majeur, certes peu souligné, s’est produit depuis le début de la « crise anglophone » qui rend encore moins convaincante l’hypothèse du dialogue comme réponse à cette crise. La surdité du régime Biya et le choix d’une répression systématique ont transformé des revendications corporatistes en problème identitaire. Au passage, et de façon logique, les leaders initiaux du mouvement – des personnalités raisonnables – ont été marginalisés et remplacés par des figures radicales et souvent irresponsables.

Cette mutation est hautement déplorable, car si des revendications corporatistes peuvent se résoudre par le « dialogue », il en est autrement des revendications identitaires. Pour les tenants de l’anglophonie identitaire, la sécession n’est plus seulement une – meilleure – alternative au fédéralisme : elle est un impératif vital. Tant qu’il en sera ainsi, peu importe les déclarations publiques, et peu importe le temps que cela prendra, la lutte armée sera l’objectif du mouvement ambazonien. Le Cameroun sera alors structurellement déstabilisé.

Désamorcer « la bombe identitaire »

Pour sortir de cette sinistre équation, il est urgent de désamorcer « la bombe identitaire », ce qui replacerait « le problème anglophone » sur le terrain purement politique et redonnerait du souffle aux voix modérées. Or le seul moyen de modifier les termes du débat serait le départ du président Biya. Pour la majorité des Camerounais, il est clair depuis longtemps que Paul Biya et son régime sont le principal obstacle au développement du Cameroun.

D’une certaine manière, ceux-ci ont accepté de subir les affres de la paupérisation tant que le président du Cameroun garantissait ce qu’il appelle pompeusement « la paix ». C’était un contrat implicite entre le peuple et leur dirigeant. A la lumière de la crise actuelle, il est désormais indiscutable que le président Biya est aussi le principal obstacle à la paix dans son pays. Son image de garant de la stabilité apparaît pour ce qu’elle est : le fruit d’une propagande orchestrée par son régime.

Dès lors, les Camerounais devront choisir entre Paul Biya et le Cameroun. Dans le contexte actuel, chaque jour que celui-ci passe à la tête de l’Etat rapproche le pays du précipice. Pour espérer obtenir une transition politique, deux conditions sont nécessaires, à défaut d’être suffisantes : l’opposition doit s’unir autour d’une figure consensuelle et exiger la démission du président camerounais. De son côté, la société civile camerounaise, soutenue par la diaspora, doit accompagner une telle démarche en donnant de la voix pacifiquement, mais résolument. Mais l’opposition camerounaise saura-t-elle répondre à l’exigence de l’Histoire ? La société civile saura-t-elle prouver son attachement à la paix ?

© Lemonde.fr : Yann Gwet

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Bastons
« Paul Biya est le principal obstacle à la réconciliation au Cameroun » :: CAMEROON France (La Verrière)
Biya Dégage

Tu es la plaie de l’Afrique centrale
Epervier
« Paul Biya est le principal obstacle à la réconciliation au Cameroun » :: CAMEROON Canada (Montréal)
@BASTONS

Nous devons agir pour dégager BIYA.

Il ne dégagera pas Sam's action de notre part.
Nous devons poser des actions qui le contraignent à quitter le pouvoir.

Je vous ai proposé une action.

Contactez la CAF pour demander le retrait de l'organisation de la CAN2019 à ce régime.

Faites pression auprès de la CAF en expliquant que le contexte socio politico économique actuel ne permet pas au Peuple camerounais d'accueillir l'Afrique pour un tournoi de football en 2019.

Dites à la CAF que vous-vous désolidarisez des engagements de ce régime pour la CAN2019.

Parce que notre pays a un problème politique grave à résoudre en 2018.
gabson
« Paul Biya est le principal obstacle à la réconciliation au Cameroun » :: CAMEROON Germany (Hambrucken)
@lemonde.fr, quand avez-vous réalisé le sondage indiquant que "pour la majorité des CAMEROUNAIS Paul BIYA est le principal obstacle á la réconciliation..."????

Le racisme qui vous Habite est nausábond! Vous prenez les AFRICAINS pour des idiots! NON! Nous n'avons pas oublié les gigantesques mensonges que vous avez vomis contre GBAGBO, contre Simone GBAGBO, contre Ble GOUDÉ...

Aujourd'hui, vous débarquez au CAMEROUN, Avec les memes mots, en comptant sur l'ignorance et l'idiotie des CAMEROUNAIS, pour orienter leur regarder sur BIYA et oublier votre sale pays, la France, cette gangréne absolue!!!!

L'OBSTACLE au développement de l'AFRIQUE fcfa, c'est votre misérable miséreux pays, la France, ce cancer qui ne produit rien du tout!!!

Quelques écervelés accepteront vos raclures, mais le CAMEROUN a eu le temps de former ses enfants! NOUS NE SOMMES PAS MANIPULABLES!!!
gabson
« Paul Biya est le principal obstacle à la réconciliation au Cameroun » :: CAMEROON Germany
Á l'attention des "intellectuels" camerounais, notamment de Mr. Yann Gwet dont je connais la Position, cessez de vous faire exploiter par les colons!!!

Dans ces vomissures, le lecteur ne saurait JAMAIS séparer ce que vous avez dit de ce que vous n'avez pas dit, et donc les saletés secrétées par "lemonde.fr"!!!!

Vous alimentez ainsi la propagande impérialiste sans vous en rendre compte!!!

On a focalisé l'attention et la lutte des LIBYENS contre KADHAFI, sarkozi l'a sauvagement assassiné; la LIBYE se Porte-t-elle mieux???

Aujourd'hui on réduit le probléme du CAMEROUN á un individu, füt-il président, cela est-il acceptable???

Si un individu pouvait changer le systéme, et non une RÉVOLUTION POPULAIRE, le Sénégal ne serait-il pas mieux aujourd'hui plutöt que de déporter des dignes fils d'AFRIQUE????

Nos études doivent pour une fois servir á quelque Chose!!!
gabson
« Paul Biya est le principal obstacle à la réconciliation au Cameroun » :: CAMEROON Germany (Hambrucken)
Á tous les AFRICAINS de la Zone du Golfe de Guinée, ne soyez pas naífs! Ne permettez pas que des voyous cachés derriére la plüme de journalistes, alors qu'ils sont des agents, vous manipulent! Ils vous font réver que le probléme en Guinée c'est Obiang, au Congo c'est Sassou, au Gabon c'est Bongo, au Tchad c'est Deby, au CAMEROUN c'est BIYA....

Mais ils ne vous diront JAMAIS que le probléme en France c'est macron!!!!

Cessez de vous comporter comme des singes!!!
Epervier
« Paul Biya est le principal obstacle à la réconciliation au Cameroun » :: CAMEROON Canada (Montreal)
En effet

Les camerounais ne sont pas manipulables. Ils savent ce qu'ils vivent au Cameroun.

Ils n'ont pas besoin qu'on vienne leur dire que le Peuple camerounais vit sous l'oppression d'un régime politique destructeur depuis 60 ans.

Ils n'ont pas besoin qu'on vienne leur dire que c'est la France qui a installé et contrôle ce régime. Bolloré et Fabre ont instauré l'esclavage à Djombé Penja avec la protection de BIYA.

Le Peuple camerounais n'a pas besoin qu'on vienne lui raconter que AHIDJO et BUY n'ont jamais gagné d'élections au Cameroun mais se sont imposés par un terrorisme d'État effroyable.

Il faut renverser le régime néo colon destructeur et inique at faire sauter BIYA du pouvoir.

Le Peuple camerounais ne se fera pas manipuler. Si les français veulent être esclaves de l'impérialisme c'est leur problème.
Epervier
« Paul Biya est le principal obstacle à la réconciliation au Cameroun » :: CAMEROON Canada (Montreal)
Correction:
AHIDJO et BIYA
gabson
« Paul Biya est le principal obstacle à la réconciliation au Cameroun » :: CAMEROON Germany (Hambrucken)
C'est donc ce PEUPLE-LÁ qui est calme et que vous avez essayé de manipuler Avec votre boko haram, mais lui, ce PEUPLE a choisi de manifester contre la France! Car il sait que c'est la France qui se maquille et Change de forme, qu'elle soit boko haram ou crise anglophone!

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Sports Spécial CAN féminine de volley-ball: « L’équipe a joué libérée »
Sports Spécial CAN féminine de volley-ball: « L’équipe a joué libérée »
Facebook
réclame
partenaire
« Paul Biya est le principal obstacle à la réconciliation au Cameroun » :: CAMEROON
GPS LE PHOTOGRAPHE GLOBE TROTTEUR EN SUISSE
utf8_encode('évènement')
« Paul Biya est le principal obstacle à la réconciliation au Cameroun » :: CAMEROON
actuellement sur le site