Les cambriolages se multiplient à Bertoua
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Les cambriolages se multiplient à Bertoua :: CAMEROON

Les bandits écument les différents services et emportent avec eux tout le matériel informatique qu’ils rencontrent sur leur chemin.         

Depuis plusieurs semaines, on observe une recrudescence de l’insécurité dans la ville de Bertoua avec des multiples coups de vol. Pour cet épisode, les malfrats ont jeté leur dévolu sur les édifices publics et privés qu’ils rencontrent et emportent du matériel informatique. C’est d’abord le palais de justice de Bertoua qui a été visité par les bandits, ici ils ont emporté cinq ordinateurs.

Non loin de là, ils ont cambriolé la délégation régionale des petites et moyennes entreprises de l’Industrie et de l’artisanat qui jouxte curieusement les services du 8éme secteur militaire de l’Est, solidement sous surveillance militaire en longueur de journée et de nuit. Dans ce service public, ils ont emporté quatre ordinateurs. L’école nationale d’instituteurs de l’enseignement technique (ENIET) de Bertoua, occupe le troisième rang des victimes. L’annexe de l’université de Soa a également reçu la visite des chasseurs du matériel informatique en emportant trois ordinateurs de cette institution universitaire. Même les lieux saints n’échappent pas à la fougue des bandits.

Le temple de l’église presbytérienne Camerounaise, paroisse Bertoua Nazareth est passé à la trappe. Les cambrioleurs ont emporté, tout l’arsenal d’animation (les appareils de musique) de la paroisse. Les bandits qui ont aussi fait un tour dans le bureau du pasteur, et sont partis avec l’ordinateur portable de l’homme de Dieu. A l’église catholique, paroisse Saint Laurent de Tigaza les voleurs ont pris la somme de 1.000.000 Fcfa à la sacristie.

A la paroisse EPC Bertoua Siloé, toutes les installations électriques sont désormais la propriété des bandits. Cette situation préoccupe les autorités en charge de la sécurité dans la ville de Bertoua, qui envisagent assurer leur mission régalienne. A la division de la police judiciaire de l’Est et au commissariat central de Bertoua des stratégies donc les formules n’ont pas été révélées au reporter de Le Jour, sont mises en œuvre pour traquer ces malfrats question de mettre fin à ce traquenard.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo