C’est elle !
CAMEROUN :: FRANCAISCAMER

CAMEROUN :: C’est elle ! :: CAMEROON

Je viens de rencontrer une nouvelle fille, et cela ne fait même pas encore deux semaines que j’avais fait sa connaissance. Pourtant je peux déjà vous affirmer que c’est elle la femme de ma vie !

Son physique

Je l’ai rencontrée comme toutes les autres Camerounaises, c’est-à-dire n’importe où ! Et comme toutes les autres, je l’avais d’abord baratinée pour son physique, pour sa morphologie sinusoïdale, pour ses cambrures, etc.

Mais à vrai dire, je l’ai surtout admirée parce qu’elle était naturellement jolie (ou en tous cas, elle n’était pas naturellement hideuse). Et puis je suis tombé sous son charme parce qu’elle avait les cheveux ébouriffés, elle était habillée très simplement, sans oublier qu’elle n’était ni parfumée, ni maquillée, ni vernissée des ongles, et pourtant, elle avait manifestement réussi à capter mon attention…

Bref, elle était intégralement naturelle ! Et Dieu seul sait combien c’est difficile de rencontrer une Camerounaise qui n’a pas fait de make-up, mais qui est quand même parvenue à vous impressionner et à vous séduire.

Son intelligence

Je ne parle pas de son niveau scolaire hein, ça on s’en fout ! Mais c’est vrai qu’elle a quand même un master 2 en droit des sociétés et en droit des affaires (en cours), qu’elle est parfaitement bilingue entre le français et l’anglais comme mon meilleur ami Pierre La Paix Ndamè, et qu’elle est dotée d’une irrésistible intelligence émotionnelle…

Mais ce qui me tue, c’est que cette fille-là est capable de discuter sur presque tous les sujets. Puisque nous avons débattu sur le procès en gestation de Martin Camus Mimb, avant qu’elle ne m’entretienne sur le catholicisme en Chine, sur l’extermination des Indiens durant la colonisation de l’Amérique, ou encore sur la pseudo-décentralisation qui existe dans notre pays le Cameroun.

Et puis, pour ne rien gâcher, elle utilise régulièrement un vocabulaire assez diversifié. Elle est aussi capable de définir tous les mots sophistiqués que je lui prononce, et elle me fait même d’ailleurs de sévères critiques lorsqu’elle se met à analyser certains de mes articles…

Enfin, elle a le sens de l’humour, ce qui n’est vraiment pas fait pour me déplaire. Elle rigole invariablement à certaines de mes bonnes blagues, et elle envoie aussi ses propres vannes qui me font systématiquement tordre de rire. Et au final nous sommes toujours en train de batifoler parce que je suis réellement émerveillé par la qualité de son esprit.

Mon âme sœur ?

Dire qu’elle est mon âme sœur, je n’irai pas jusque-là ! D’ailleurs, je n’y crois pas, moi, à ces histoires d’âmes sororales qui seraient prédestinées à se rencontrer ici, au Cameroun, et ensuite à s’entremêler… C’est faux ! Moi je crois plutôt aux puissances romantiques du Hasard, qui ont fait en sorte que je me retrouvasse sur son chemin et elle sur le mien, à Ndogbong, et que nous constatassions simultanément que nous étions probablement compatibles l’une envers l’autre…

Je ne pense pas qu’elle soit mon âme sœur, ni moi la sienne d’ailleurs, puisque j’ai connu plusieurs femmes auparavant que j’avais merveilleusement appréciées, même si malheureusement je n’avais pas pu les épouser. Et puis d’ailleurs, le mariage n’est pas la garantie que ton partenaire était la meilleure personne qu’il te fallait absolument. Puisque je considère que le vrai amour est une forme prolongée de la véritable amitié. Surtout que si tu t’entends très bien avec une fille (et cela même dans le cas où vous apparaitriez comme incompatibles aux yeux des autres), alors je considèrerai cette fille-là comme ton âme sœur !

Et les autres ?

Quelles autres ? Hein ? Puisque je n’en connais plus. Puisque depuis deux semaines environ, j’ai déjà commencé à nettoyer tous les numéros féminins (en dehors de ma famille) qui se trouvaient dans le répertoire de mon téléphone. J’ai commencé à faire la purge. J’ai décidé de ne plus demeurer un homme infidèle, de ne plus jouer sur plusieurs tableaux à la fois comme je le pratiquais depuis plusieurs années en réalité, et de ne plus aucunement disperser mes énergies.

Je suis certain que j’aime cette nouvelle fille, je vais prioritairement me consacrer à elle, je lui donnerai tout ce qu’elle me demandera et tout ce dont je serai en capacité de lui offrir, et je la couverai éternellement de mon amour et de mes baisers. Je pense que je n’ai plus besoin de penser aux autres femmes parce que dorénavant, pour moi, elles n’existent plus !

C’est ma femme !

Donc je viens de rencontrer une nouvelle Camerounaise, et cela ne fait même pas encore deux semaines que je suis tombé sous son charme. Pourtant, je peux déjà vous affirmer que c’est elle, la femme de ma vie…

C’est elle ! Parce que je la trouve courtoise, sympathique, honnête, généreuse, drôle, spirituelle, indépendante et aussi charismatique.

C’est elle ! Je ne l’aime pas seulement parce qu’elle est jolie, ni parce qu’elle est intelligente, ni parce qu’elle a beaucoup de grâce, d’ailleurs je ne peux même pas vous expliquer précisément pourquoi est-ce que je suis amoureux d’elle.

C’est exclusivement elle que je ressens au plus profond de mes entrailles, alors pourquoi voulez-vous que je continue à me poser des questions ?

Puisque pour vous dire vrai, hein, on ne cache jamais le rayonnement de la femme de sa vie. On n’a pas besoin de 365 jours avant de la reconnaître. Il n’est pas nécessaire de la tester dans le concubinage avant de se décider, puisque dès les premiers instants, on sait déjà qu’on l’aimera avec la même intensité durant le restant de notre existence.

Alors oui, je peux déjà le dire avec certitude : c’est elle !

Lire aussi dans la rubrique FRANCAISCAMER

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo